Régions Est Actu Est
 

Bordj Bou Arréridj : Découvertes fortuites de sites archéologiques

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.07.17 | 12h00 Réagissez

La direction de la culture n’en finit pas de mettre à jour l’immense trésor archéologique et à décrypter l’inestimable patrimoine caché sous terre depuis des millénaires, à travers des actions de fouilles engagées çà et là, dans le territoire de la wilaya.

Des actions qui se soldent, parfois, par des découvertes fortuites, remontant à l’Antiquité. A commencer par l’âge de la pierre en passant par les périodes des Numides et des Romains, jusqu’à la période islamique et l’époque ottomane, pour finir avec l’occupation française. En témoignent les nombreux vestiges mis à jour lors des fouilles effectuées par le département d’archéologie de la direction de la culture.

Pas moins de 120 sites archéologiques ont été découverts dans différentes régions de la wilaya, notamment, à El Achir, à l’ouest de Bordj, El Hamadia, au sud, et à Birkasdali, à l’est, où des tombes, des sarcophages et des mosaïques, aux couleurs intactes, ont été décryptés, datant de l’époque antique qui s’étale du 2e siècle av. J.C jusqu’au 2e siècle ap. J.C, contenant des ossements, parfois, saupoudrés de chaux, laissant supposer qu’une épidémie passa par-là, indique-t-on.

«Notre rôle consiste à protéger ces sites archéologiques du pillage, en recensant leur nombre, et on en est à 120 aujourd’hui, afin d’établir des fiches techniques et les inclure dans la liste d’inventaire supplémentaire», nous dit-on au département d’archéologie. «Par ailleurs, seuls les archéologues conservateurs sont habilités à faire des fouilles sur autorisation du ministère de tutelle, qui décide des méthodes à mettre en œuvre pour l’exploitation des sites», précise-t-on.

23 personnes intoxiquées lors d’une fête familiale à Hasnaoua

Les services de la Protection civile ont dû mobiliser tôt hier matin, vers 3 heures, des éléments de l’unité principale et du centre avancé pour évacuer les 23 victimes d’intoxication lors d’une fête familiale à Ouled Zid, dans la commune de Hasnaoua,10 km au nord du chef-lieu de wilaya, vers l’hôpital Lakhdar Bouzidi, selon un communiqué de presse. Les victimes, âgées entre 3 mois et 89 ans, présentaient toutes des symptômes d’intoxication, vertiges, vomissements, maux de tête... Une enquête est en cours.                                               
 

M. Allouache
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie