Régions Centre Blida
 

Urbab : Le bureau d’études sombre dans une crise financière

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.09.17 | 12h00 Réagissez


Rien ne va plus à l’Urbab de Blida. Absence de plans de charge et crise financière sans précédent, les 365 travailleurs de ce bureau d’études publiques sont sans salaire depuis deux mois. Ils disent que leur avenir est incertain et craignent les licenciements. Dans un PV de réunion extraordinaire établi par la section syndicale le 13 septembre dernier, les revendications citées sont liées au retard pour ce qui est des salaires, des primes de rendement (PRI/PRC) et des indemnités de l’expérience professionnelle. Les travailleurs signataires du PV évoquent aussi la mauvaise gestion des responsables de l’Urbab de Blida, un bureau d’études qui a des antennes a Ghardaïa, Bouira, Tizi Ouzou, Aïn Defla et Tamanrasset. Ils exigent plus de transparence dans la gestion et disent non au «recrutement anarchique et aux promotions de personnes pistonnées alors que l’établissement est en crise». «La masse salariale des travailleurs est d’environ 2 milliards et 300 millions de centimes. Nous venons de contracter un crédit bancaire pour le payement des salariés, mais jusqu’à quand ?» se demande une employée. Pendant ce temps là, le directeur de l’Urbab est chargé de l’intérim depuis un an, une situation précaire qui ne cesse de se répercuter sur le bon fonctionnement de l’établissement. 





 

Mohamed Benzerga
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...