Régions Centre Blida
 

Partenariat agriculteurs-investisseurs

Quelque 259 actes enregistrés à Blida

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.10.17 | 12h00 Réagissez

Les opérateurs économiques peuvent désormais entrer en partenariat gagnant- gagnant avec des agriculteurs ayant besoin de financement. Le secteur de l’agriculture leur a ouvert l’accès à des exploitations agricoles dans le cadre d’un partenariat suivant le décret n° 10-03 du 15 août 2010.

A Blida, on enregistre 259 actes de partenariat, représentant une superficie totale de 352,4 hectares. Ce partenariat consiste à revaloriser la terre et à renouveler notamment le parc d’agrumes déjà délaissé par de nouvelles plantations de plants de clémentine (de 850 à 1150 plants à l’hectare), dont la production, après la troisième année peut donner jusqu’à 150 kg à chaque arbre (contre l’ancienne plantation : 400 plants à l’hectare).

Deux autres variétés de fruits qui sont en voie de développement, et ce, à l’instar du raisin à pergola et le kiwi. Ce partenariat gagnant-gagnant, avec un exploitant bénéficiant d’un acte de concession, et ce, en présence du responsable de l’ONTA contre un paiement de 300 000,00 DA comme frais et devant un notaire.

Pour Ali Benamar, directeur de l’ONTA de Blida, cette formule de partenariat «va augmenter la production nationale, surtout dans la Mitidja, terre fertile, et renouveler le verger délaissé des agrumes qui nécessite vraiment une bouffée d’oxygène. Nous suivons de près ces opérations d’intervention d’arrachage des vieux arbres et de plantation afin d’éviter tout dépassement et malveillance. Nous donnons des orientations et des recommandations à toute fins utiles pour le bien-être de l’agriculture de la région», a-t-il conclu. La wilaya de Blida compte 9 953 exploitants agricoles (EAC, EAI) répartis sur presque 40 000 ha, dont 9 018 exploitants ayant des dossiers conformes passés devant une commission ad hoc (377 dossiers rejetés et les autres sont en instance de vérification).

Et 8 619 actes de concession ont été établis par les services des Domaines, 84 demandes d’acte rejetées pour les motifs suivants : absence de frédha (document de partage de l’héritage), procurations non conformes, opposition, décès, foncier agricole non clair de la ville nouvelle de Bouinan, procurations résiliées.
A la fin, fini le slogan qui disait «La terre à celui qui la travaille sans avoir un sou» et le socialisme des années de constructions des villages agricoles. Aujourd’hui les terres agricoles appartiennent aux riches !

Brahim B.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...