Régions Centre Blida
 

Mouzaïa : Un bureau de poste sale !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.09.17 | 12h00 Réagissez

Le bureau de poste de Mouzaïa, situé à la rue des Frères Benahmed, entre le lycée Mouloud Kacem Naït Belkacem et la daïra, offre à ses usagers un spectacle affligeant en matière d’hygiène. 

La grande salle de ce lieu public, pris d’assaut à longueur de journée par des dizaines de fonctionnaires venus retirer leur argent et régler d’autres prestations de service, est dans un état de délabrement avancé qui interpelle les responsables d’Algérie Poste afin de prendre les mesures qui s’imposent et d’améliorer les conditions d’accueil des usagers. Inauguré le 20 juin 2001 pour alléger la pression sur la poste du centre-ville, sise rue Rabah Mebsout, le bureau en question est dépourvu de femmes de ménage chargées de travaux de l’entretien et de la propreté des lieux. «Face à l’absence d’une équipe chargée de l’entretien, nous sommes obligés, nous le personnel de la Poste, de cotiser pour payer une femme de ménage qui vient de l’extérieur faire le nettoyage», déplore un agent au guichet. «Pis encore ! Lorsque nous n’arrivons pas à dénicher une femme de ménage, nous faisons nous-mêmes, à tour de rôle, le nettoiement des bureaux et le parterre de la salle réservée aux usagers», renchérit un autre fonctionnaire.

Déjà, vu de l’extérieur, n’étaient les couleurs, le jaune et le bleu, une des caractéristiques de l’entreprise, le bureau de poste n’offre aucun ‘‘prestige’’ d’un établissement au service du citoyen. L’écriteau au fronton n’existe plus, les lampes sont arrachées, à l’entrée, des vitres cassées et des gobelets de café renversés donnent un aperçu de ce qui attend le visiteur à l’intérieur. Le sol crasseux et la poussière présente partout dénote d’un laisser-aller et d’un abandon total des lieux. Des toiles d’araignée à chaque coin de la salle, ainsi qu’au plafond déjà détérioré, renseignent sur la très mauvaise gestion de ce bureau de poste. La lumière est quasi inexistante, ce qui donne une atmosphère lugubre digne d’une écurie. Les murs sont sales et noircis et la peinture qui se détache informe sur l’absence totale d’entretien de la structure. Du papier déchiré, des morceaux de carton, des imprimés jonchent le sol.

Ce qui attire aussi l’attention des usagers, ce sont ces affiches collées de façon anarchique et qui sont là depuis plusieurs années, comme l’attestent les annonces et les offres de l’opérateur d’Algérie Télécom, largement dépassées par le temps. Si le personnel se plaint du manque d’effectifs et des mauvaises conditions de travail, l’usager, lui, dénonce l’insalubrité des lieux. Car, vraiment, le bureau de la poste de la rue Benahmed est sale, très sale. Le receveur, qui a une grande part de responsabilité de l’état du bureau de poste qu’il gère, aura sûrement des comptes à rendre à sa tutelle. A moins que la direction d’Algérie Poste de la wilaya de Blida soit au courant de la situation de ce bureau et n’ose pas prendre les décisions qui s’imposent !

A. Lazereg
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...