Régions Centre Blida
 

Direction de l’éducation de Blida

Des rumeurs et des faits

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.05.17 | 12h00 Réagissez

La désinformation se répand comme une trainée de poudre. Les esprits s’échauffent. Les mauvais conseilleurs prêchent la «bonne» parole. La foule gronde. Ceux qui ont déposé leur dossier de retraite s’agitent, incités par quelques «syndicalistes» qui nagent à contre-courant et une certaine presse qui privilégie le «scoop», au détriment de l’information vérifiée.

- En quoi consiste vraiment cette rumeur qui circule et d’où vient-elle ?

D’où vient-elle ? Personne ne peut le dire avec certitude, mais elle émane, vous le savez comme moi, d’individus qui se repaissent de méchancetés envers tout le secteur. Personne n’est épargné, de la ministre au petit enseignant de campagne. L’éducation les dérange. Cette fois-ci, elle vise le personnel qui a déposé son dossier de retraite. Des informations non fondées courent dans les couloirs des établissements et alarment les concernés.

- Vous dites qu’elles sont non fondées. Comment ?

Oui, elles n’ont aucun fondement. On parle de rejets collectifs de dossiers, ce n’est pas vrai! 1600 dossiers de retraite ont été déposés au niveau de nos services, 1300 ont été assainis, ils ont été étudiés et acceptés par la Caisse nationale de retraite, il reste 300 dossiers, ils sont en cours d’étude, il n’y a pas lieu de s’alarmer, nous sommes dans les délais.

- Pourtant, ce n’est pas ce qu’affirme la rumeur ...

Je confirme : jusqu’à présent, il n’y a eu aucun refus! Tous ceux qui remplissent les conditions pourront partir à la retraite le 31 août 2017. J’invite ces fonctionnaires retraitables, qui, au vu des services rendus, méritent tout mon respect, à faire preuve de patience et de discernement. Ni la direction de l’éducation ni la Caisse de retraite ne sont contre eux. Il faut seulement donner du temps au temps !

- Autre rumeur ! En ce qui concerne les examens et concours, il paraît que la liste d’attente ne sera pas prise en considération. Les candidats s’inquiètent...

Je prends comme exemple le primaire seulement, pour ne pas trop m’étaler sur la question : nous avons utilisé la plate-forme nationale (celle de l’ONEC), par ordre de mérite et nous avons inscrit 549 candidats retenus, pour couvrir les besoins (départs en retraite, exéats, promotions…). Nous avons procédé de la même façon pour tous les niveaux. Nous sommes en train de préparer tous les examens dans les meilleures conditions. Toutes les dispositions sont prises.

Quelques chiffres : pour le concours du 29 mai, nous avons 67 postulants pour 15 postes de directeur de CEM, pour celui de professeur principal, pour le primaire, 495 ont postulé pour 270 postes, dans le moyen 494 concourront pour 298 places et pour le lycée, 312 visent les 239 sièges proposés. La même chose, pour le concours extérieur du 29 juin, tout est fin prêt, listes, statistiques…etc. Idem pour les grades pédagogiques, rien n’est laissé au hasard, tout est étudié, finalisé, nous n’attendons que les échéances.

- Le mouvement du personnel serait «opaque». «Il ne se fait pas dans la transparence», dit la rumeur...

On mettra à la disposition du personnel la liste des postes vacants et celle de ceux qui sont susceptibles de l’être. Le mouvement va être étudié selon les normes et la demande du postulant. Encore une fois, la rumeur s’est gourée !

- La rentrée scolaire 2017/2018 ...

Nous sommes en plein dedans : mouvement du personnel, livres scolaires, les 3000 dinars, la réception des nouvelles infrastructures, à savoir 4 groupes scolaires, 1 CEM et 1 lycée. Les inscriptions se feront après les résultats scolaires, pour que le 4 septembre 2017 tout sera en place. Vous voyez, il n’y a pas lieu de s’alarmer !

- Un dernier mot...

Nous nous efforçons de mener à bien notre tâche. Au lieu de nous mettre continuellement et gratuitement les bâtons dans les roues, aidez-nous à réussir! La rumeur fait autant mal à celui contre qui elle est destinée qu’à celui qui la répand. Mettons plutôt la main dans la main et hissons ensemble, administration, enseignants, syndicats et parents, notre école au niveau qu’elle mérite.

Mohammed Rahmani
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...