Régions Centre Blida
 

Brèves de Blida

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.06.17 | 12h00 Réagissez


Un Ramadhan sans eau !

L’eau potable se fait de plus en plus rare dans plusieurs quartiers à Blida. Mais la goutte qui a fait déborder le vase est que cette pénurie coïncide avec le mois de Ramadhan, rendant ainsi le quotidien des citoyens pénible, surtout en ces temps de chaleur. En parallèle, l’Algérienne des eaux ne fait aucun effort, pour ne pas dire son devoir pour demander des excuses à ses abonnés et les informer sur les heures des coupures à l’avance.
A Kouchet El Djir, Sidi Abdelkader Bab El Khouikha, Bab Errahba …pour ne citer que ces quartiers, l’eau coule dans les robinets de la manière la plus irrégulière. «On est restés presque une semaine sans eau !», déplore un citoyen de la cité Larmaf. «L’ADE nous prive de prendre nos douches et de faire notre ménage comme il se doit en cette période ramadanesque, honte à eux, même pas des excuses de leur part», ajoute avec regret une femme au foyer.

La clinique dentaire manque de presque tout…

Les étudiants en médecine dentaire sont en colère ! Et pour cause, ils manquent de matériel, matériaux et commodités nécessaires à leur cursus pédagogique. «Même les fauteuils dentaires ne sont plus fonctionnels, grave ! Comment fait-on alors pour recruter des patients et apprendre à maîtriser notre spécialité ?», s’interroge avec regret une étudiante. Et d’ajouter : «Il y a même des étudiants qui sont allés jusqu’à acheter du coton et des plateaux d’examen jetables pour les besoins des travaux pratiques.»

Mohamed Benzerga
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...