Régions Centre Blida
 

Blida : Quand l’ADE gaspille l’eau

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.12.17 | 12h00 Réagissez

Même si on est en plein hiver, les robinets à Blida restent souvent à sec ! Les perturbations en eau potable sont devenues quasi quotidiennes dans cette ville.

Le comble est que les services de l’ADE ne daignent même pas aviser leurs clients des coupures. En parallèle, le citoyen privé d’eau dans sa maison assiste impuissant aux nombreuses fuites de ce liquide, omniprésentes un peu partout à travers la ville de Blida et de ses alentours. Au quartier Ben Achour, par exemple, une fuite d’eau dure depuis deux mois entre la poste et la mosquée du quartier.

Ainsi, d’énormes quantités d’eau sont gaspillées, au moment où les services de l’ADE appellent à la rationalisation de l’utilisation de l’eau et sensibilisent quant au gaspillage de cette denrée de plus en plus rare. «Nous avons dénoncé, à maintes reprises cette fuite, en vain. L’ADE est aux abonnées absents et affiche un mépris envers ses clients. Pire même, envers une denrée qu’elle est censée protéger !», regrettent les gens de Ben Achour, un quartier populaire situé à la périphérie proche de Blida.

A Bab Errahba, un quartier du centre-ville, une fuite d’eau est signalée par les riverains depuis un mois sans que cela soit suivi d’une réaction favorable de la part de l’Algérienne des eaux. «Je préfère l’appeler agence du gaspillage d’eau, vu ce qu’on voit sur le terrain», conclut, avec un peu d’ironie, un citoyen de Blida. 

M. B.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie