Régions Centre Blida
 

Blida : Le passé radieux

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.10.17 | 12h00 Réagissez

 
	Blida sombre dans l’anarchie
Blida sombre dans l’anarchie

Je veux juste déclencher un déclic auprès de la population locale et du mouvement associatif pour qu’ils prennent soin de leur ville.

Le vrai travail doit se faire pour le long terme et moi je ne suis que de passage à Blida», a déclaré un responsable de passage dans la ville. L’enfant d’El Khemis a mobilisé tout le monde (citoyens, associations, responsables locaux, industriels…) pour ‘‘métamorphoser’’ une ville qu’il aime tant. «J’aime Blida, j’aime Boufarik et j’aime la Mitidja.»

Des campagnes régulières de nettoiement ont été alors lancées, les services de la wilaya, les directions de l’exécutif, les entreprises publiques et privées, et surtout monsieur Lambda ont tous contribué aux opérations de nettoiement et de plantation d’arbres et de roses. Il a réussi à faire le bon coach.

Les concours du meilleur quartier, de la meilleure boutique…et même du meilleur chauffeur de taxi ont vu alors le jour…Blida était placée sous le signe de la compétitivité. Aucun secteur n’était alors épargné par l’opération «Blida Ourida».

Blida a commencé alors à renouer avec sa beauté, elle est devenue propre, les placettes sont aménagées, les espaces verts se multiplient…, et les messages de remerciements adressés au wali sont postés au quotidien sur les réseaux sociaux. Sa main est toujours sur l’épaule de son interlocuteur. Ses photos plantant des arbres, par exemple, faisaient le tour de la Toile et les commentaires des Facebookers étaient souvent favorables à ses actions. Il a su gagner la confiance des Blidéens, dont un nombre important le considèrent comme étant «le meilleur wali de Blida !»

Du côté des opérateurs économiques, ces derniers ont su conjuguer leurs efforts avec le wali pour aménager des placettes publiques et booster les bonnes initiatives, longtemps en ‘‘berne’’ à cause de problèmes de financement. «Les industriels de Blida sont dotés d’un esprit de solidarité exceptionnel, qui avait juste besoin d’un encadrement (…) Le wali nous a tous réunis autour du même objectif», a toujours insisté Kamel Moula, président du club patronal Ceimi.

Toutefois, l’ex-responsable de Blida ne faisait pas l’unanimité auprès de la population. Certains voyaient et voient en lui un homme qui a mobilisé et l’administration et les industriels et le mouvement associatif pour pouvoir prétendre à un poste plus important. «Il s’agit là d’une campagne politique qui ne dit pas son nom !», pense un citoyen de Blida.

Retour à la case départ…

Malheureusement, le déclic dont a parlé l’ex-wali semble s’éteindre au lendemain de son départ. Blida a renoué avec la saleté, les immondices y sont partout, le ramassage des ordures est parfois non régulier. La dégradation y est visible par monsieur lambda.
Le service public n’a de public que le nom. Les formulaires de l’état civil sont souvent introuvables. Des citoyens sont souvent contraints de faire des photocopies pour bénéficier d’un droit…

Les papiers manquent aux APC, les chèques de secours sont indisponibles dans les bureaux de poste. Les préposés aux guichets de la poste n’hésitent pas à orienter leurs usagers à aller chez le kiosque du coin pour acheter le document tant recherché ! La circulation routière y est anarchique, surtout avec le dérèglement sans cesse du fonctionnement des feux tricolores. «On a l’impression que Blida sombre dans l’anarchie depuis le départ de l’ancien wali. Notre wilaya est non seulement sale, mais les prestations des administrations publiques laissent à désirer», témoigne un citoyen de Blida. Le mal s’est accentué aussi à cause des élus. Sachant qu’ils sont en fin de mandat, ils ont tout lâché depuis l’été dernier…

 

Mohamed Benzerga
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie