Régions Centre Blida
 

Blida : Des vents chauds soufflent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.07.17 | 12h00 Réagissez

En cette fin du mois de juin, le thermomètre est monté en flèche pour dépasser la barre de 40 degrés, causant un climat insoutenable et un «gâchis» pour les familles qui voulaient rendre visite à leurs proches durant les fêtes de l’Aïd.

Ce qui a aggravé la situation, ce sont les incendies qui se sont déclarés le deuxième jour de l’Aïd sur les hauteurs d’El Hamdania, entre La Chiffa et Médéa, ils sont à l’origine des vents chauds  et de l’atmosphère lourde qui soufflent et pèsent sur toute la plaine de la Mitidja, mettant la santé des citoyens en difficulté. Ceci malgré le plan anti- feux de forêt de la campagne 2017 mis en place.

L’installation des postes de vigie et l’ouverture de la campagne de lutte contre les incendies de forêt, suivies d’actions de sensibilisation afin de préserver le patrimoine forestier qui compte 23  046 ha répartis en variétés suivantes : 16 639 ha de pins d’Alep, 1674 ha de cèdres, 269 ha de liège, 772 ha d’eucalyptus et 6145 ha de chênes verts.

En ce qui concerne le bilan des incendies de forêt de la campagne 2016, la Conservation des forêts de Blida a enregistré 245 foyers d’incendie, qui ont ravagé 524,29 ha entre forêt, maquis, broussailles et vergers. Le bilan fait ressortir quatre communes qui sont les plus touchées : Bouinan, Meftah, Oued Djer et Bouarfa.

Le nombre d’incendies est plus élevé durant les mois de juillet et août, entre 12h et 16h, ce qui provoque des pertes écologiques, notamment la destruction des écosystèmes, l’altération de la biodiversité, la disparition du couvert végétal et de vergers, la dégradation de la faune et la pollution de l’air, en plus des pertes économiques, qui sont évaluées à plus de 13 millions de dinars (saison 2016).

Durant ces interventions, les forestiers rencontrent des contraintes, tel le déficit en moyens mobiles de première intervention (camions-citernes et camions ravitailleurs), le relief très accidenté, les espèces forestières très inflammables et l’insuffisance des comités de riverains.

Et pour mener à bien la lutte contre les feux de forêt, deux suggestions ont été exprimées par le secteur des forêts : la révision des deux décrets 87/44 et 45, des textes réglementaires régissant l’intervention relative à la prévention contre les incendies de forêt et celui relatif à l’organisation et la coordination des actions en matière de lutte, et la création au niveau des APC d’équipes formées  par la protection civile (bénévole).  


Brahim B.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie