Régions Centre Alger
 

2700 familles bénéficient d’un logement AADL à Sidi Abdellah

Une attribution qui redonne de l’espoir aux citoyens

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Les logements sont prêts, il ne reste que le raccordement aux différents réseaux
Les logements sont prêts, il ne reste que le raccordement aux...

Distribution prochaine de 3000 autres logements de même type dans la capitale.

L’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL) a procédé à la remise des clés de 2700 logements au titre du programme 2001 dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah, en attendant la distribution dans les prochaines semaines de 3000 autres logements de même type, a annoncé le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar.

La cérémonie de remise des clés des 2700 logements AADL au profit des souscripteurs du programme 2001 a été présidée par le ministre de l’Habitat, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, du directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, et du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

M. Temmar a indiqué dans une allocution prononcée à cette occasion que les opérations de distribution se poursuivent au niveau national en concrétisation du programme du président de la République, soulignant que l’opération d’attribution de 2700 unités, aujourd’hui, s’inscrivait dans ce cadre.

Cette opération sera suivie dans les semaines à venir par la distribution de 3000 autres logements de même type au profit des souscripteurs AADL 1 dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah, a ajouté le ministre, précisant que les logements sont prêts et qu’il ne reste que le raccordement aux différents réseaux.

Dès la fin de la cérémonie, les premiers bénéficiaires ont occupé leurs nouveaux logements. La joie et l’enchantement se lisaient sur les visages des chefs de famille. «Nous attendions ce jour depuis des années. Notre rêve vient de se concrétiser enfin», confie un bénéficiaire, qui a, des années durant, loué des logements auprès de particuliers. «J’étais habité par la hantise, car il fallait préparer l’argent de la location des mois auparavant.

Quand le moment arrive pour payer le loyer et que la somme requise n’était pas complète, il m’est arrivé de vendre ce que nous avions comme biens, y compris les bijoux de famille. Maintenant avec l’attribution de ce logement, j’espère ne pas vivre la même situation», explique-t-il. Aux abords de la nouvelle cité, les premiers camions de déménagement chargés jusqu’au débordement, stationnent les uns à côté des autres.

Des adultes et des enfants s’affairent, telles des fourmis, à charger les effets et les meubles sous les youyous des femmes qui fusent des balcons, «Nous n’avons pas beaucoup de meubles, même le peu que nous avons est devenu vétuste à force de les monter et de les remonter à chaque déménagement. Ce déménagement est le dernier pour nous.

Nous amorçons une phase de stabilité qui sera bénéfique, surtout pour nos enfants, dont la scolarité a été longtemps perturbée», dira une mère de famille, et de conclure : «Je souhaite à tous les citoyens qui n’ont pas eu leur logement de vivre la même joie. Il faut avoir de la patience et ne pas perdre espoir. L’Etat algérien a fait beaucoup dans le domaine du logement. Il faut reconnaître ce résultat.»
 

Saci Kheireddine
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...