Régions Centre Alger
 

Suite au non-respect de l’horaire de fermeture

Tension «nocturne» au Métro d’Alger

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.10.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les usagers programment leurs déplacements à la minute près pour arriver à temps
Les usagers programment leurs déplacements à la minute...

Personne ne comprend les raisons de cette fermeture avant l’heure.

Dans la nuit de lundi à hier, la colère est montée d’un cran parmi les usagers du métro. La cause, les responsables de l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA) ont décidé de fermer les accès et d’arrêter à la circulation du métro avant l’horaire réglementaire, à savoir 23h. A 22h 40 mn, les bouches du métro au niveau de la station de Tafourah (Grande-Poste) étaient déjà fermées.

Des usagers, ne comprenant pas les raisons de cette fermeture avant l’heure, n’ont pas admis cette maladresse. Certains, pris de colère, ont tenté même de forcer les portes en métal. D’autres tapaient avec force sur le grillage. Mais peine perdue, ni responsable ni gardien n’ont voulu se présenter et donner une explication à cette fermeture avant l’heure. «Ils n’ont pas annoncé une interruption de service avant l’heure, sinon on aurait pris nos précautions», s’est insurgé un père de famille.

Et d’ajouter : «Au tramway, l’on annonce pas le moindre changement d’horaires. Ici, l’on agit sans le moindre égard pour les citoyens.» Faut-il rappeler que de nombreux usagers, généralement des travailleurs, prennent le métro de nuit et comptent sur la dernière desserte pour se rendre chez eux. La plupart d’entre eux sont de surcroît des abonnés auxquels l’Entreprise du Métro d’Alger doit «respect et ponctualité», souligne un autre citoyen.

Le non-respect des horaires d’ouverture et de fermeture et les dysfonctionnements nuisibles à la quiétude des clients tendent à se multiplier, ces derniers temps, au niveau du Métro d’Alger. Ce qui augure de lendemains peu reluisants. Les responsables de ce moyen de transport moderne ne semblent pas se rendre compte que les clients se programment parfois à la minute près pour arriver à temps, notamment la nuit.

Les responsables de la capitale avaient beaucoup misé sur le métro pour concrétiser l’objectif d’«Alger qui ne dort pas». Au lieu de prolonger les horaires de circulation au-delà de 23h, tout donne à croire que l’EMA fait tout pour dissuader les quelques citoyens qui osent encore sortir ou travailler la nuit. 
 

Djamel G.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...