Régions Centre Alger
 

Sûreté de wilaya d’Alger : Journée d’étude sur la violence chez les jeunes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	La violence chez les jeunes, un phénomène qui prend de l’ampleur
La violence chez les jeunes, un phénomène qui prend de...

Des spécialistes dans divers domaines se sont penchés sur la question à partir d’angles différents.

La violence chez les jeunes, dans une société marquée par une succession de tragédies, se traduit par un certain nombre de comportements qui, non seulement accentuent le phénomène, mais lui donnent, au fil du temps, un caractère durable. C’est dans le cadre de ses nombreuses approches contre la violence en général dans le milieu urbain et celle faite par les jeunes envers la société, qu’a été organisée, hier, par la sûreté de la wilaya d’Alger, une journée d’étude sur «Le phénomène de la violence chez les jeunes».

Les intervenants, des spécialistes représentant plusieurs disciplines, s’accordent tous à dire que des solutions existent afin de lutter contre ce phénomène qui a pris ces dernières années des proportions importantes. Dans son allocution d’ouverture, le directeur général de la sûreté de wilaya d’Alger, M. Ben Rachedi, a mis l’accent sur les progrès réalisés par les services de sécurité dans la lutte contre le phénomène de la violence des jeunes et le rôle de ces mêmes services dans le domaine de la prévention, par l’ouverture de canaux de communication dans le cadre d’une démarche essentiellement de proximité visant l’humanisation du comportement sécuritaire.

M. Ben Rachedi mettra en relief les résultats réalisés par les services de  police dans le domaine de la lutte contre la violence des jeunes, grâce, entre autres, aux changements opérés dans la stratégie de l’institution, qui s’articule autour du respect des droits de l’homme. La prévention est une approche qui est de mise dans le traitement d’un tel phénomène.

Les intervenants se sont accordés à dire que pour disposer de solutions à mettre en application dans le cadre de cette lutte, il faut prendre le phénomène dans sa globalité, c’est-à-dire à travers des angles de vision différents, mettant à contribution plusieurs branches d’études. C’est ainsi que la première intervention a porté sur «L’impact médico-légal de la violence».

D’autres interventions ont démarqué le champ d’intervention par rapport à une matière bien distincte, celle de la psychiatrie en l’occurrence. Le conférencier a abordé «l’aspect neurobiologique de la violence». L’influence des réseaux sociaux, qui sont accessibles et vulgarisés dans une large sphère de la société, sont générateurs de violence par le fait d’une mauvaise utilisation de ces nouvelles technologies, qui sont devenues des moyens qui peuvent véhiculer une forme de violence en milieu de jeunes.

D’autres thèmes ont été par ailleurs traités, tels que «Le danger de la consommation des produits stupéfiants chez les jeunes», «Analyse et traitement de la violence chez les jeunes», «Le rôle des brigades de protection des sujets vulnérables», «Les dispositions opérées pour lutter contre la violence chez les jeunes», «La position de la religion vis-à-vis de la violence» et enfin «Le rôle du sport pour lutter contre la violence». Il s’en est suivi un débat ouvert à l’assistance, clôturé ensuite par des recommandations faites par l’ensemble des participants.

 

Saci Kheireddine
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...