Régions Centre Alger
 

Menacées d’expulsion

Sept familles à Ben Merabet crient leur détresse

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 17.09.17 | 12h00 Réagissez

A Ben Merabet, dans la commune de Bordj El Kiffan, sept familles sont menacées d’expulsion des maisons qu’elles occupent depuis 1978. Le terrain où sont construites leurs maisons dépendait d’une EAC longtemps exploitée dans le cadre de la révolution agraire.

«L’ancien propriétaire a tout fait pour récupérer le terrain. Ses démarches auprès de l’administration se sont soldées par le recouvrement total de l’exploitation agricole. La machine infernale de l’administration ne reconnaît pas les documents dont nous sommes détenteurs et qui nous confortent dans notre position d’occupants légaux», indique un père de famille. Parmi les sept familles qui résident dans ce lieu, une a été déjà expulsée. Ne sachant pas où aller, ses membres, dont trois filles adolescentes, ont élu domicile sur le trottoir qui borde l’exploitation. Les quelques vieux meubles qui ont résisté à l’opération d’expulsion menée par la force publique leur servent de murs pour l’abri qu’ils ont érigé sur le bas- côté de la route. A proximité de cet abri de fortune, des banderoles ont été accrochées sur le muret qui sépare la route de la ligne du tramway. «Nous avons établi des dossiers pour obtenir des logements sociaux, mais l’APC de Bordj El Kiffan nous a toujours ignorés. Nous avons par ailleurs adressé plusieurs lettres au wali d’Alger, mais en vain. La dernière correspondance que nous avons adressée au wali remonte à quelques jours seulement. Elle porte le numéro 404 et est datée du 9 août 2017. Nous attendons une réponse salvatrice», soutiennent-ils. Ces familles, qui affirment ne pas avoir de logement, sont entrées dans une interminable expectative. «Nous nous attendons  à être expulsées à tout moment. Ce n’est plus une vie. Nous lançons un appel au wali d’Alger afin qu’il nous règle notre problème, car nous avons parmi nous des enfants en bas âge et des vieilles personnes malades, qui ne peuvent supporter de vivre dans la rue», expliquent-ils. 

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie