Régions Centre Alger
 

Lancement de la 22e opération de relogement

Plus de 4000 familles bénéficieront d’un logement décent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.05.17 | 12h00 Réagissez

La 22e opération de relogement dans la capitale a été lancée hier en début de matinée et a concerné 107 familles issues du bidonville «Aïn Dzaïr» sis au niveau du projet du stade de Douéra.

Les familles qui ont élu domicile dans ce bidonville depuis des lustres ont bénéficié chacune d’un logement dans la cité des 3500 logements Abziou 1 et 2, dans la commune de Douéra. L’opération concerne dans sa globalité plus de 4000 familles, qui seront relogées en plusieurs étapes, a indiqué M. Zoukh lors d’une conférence de presse, à l’occasion du lancement de cette action, avant de préciser que 1200  familles seront relogées avant le mois de Ramadhan, 400 autres durant le mois sacré, tandis que les familles restantes le seront après la fête de l’Aïd El Fitr.

Six circonscriptions administratives sont touchées par l’opération : Dar El Beïda, Draria, El Harrach, Bir Mourad Raïs, Cherraga et Bouzeréah.
Ce sont au total les familles qui habitent dans 20 sites de bidonvilles qui sont concernées par le relogement, qui se fera dans le cadre de la 22e opération, dont les bidonvilles de Oued El Hamiz,  commune de Bordj El Kiffan (1003 familles), Stoul El Mekki, commune de Gué de Constantine (199 familles), Parc Dounia communes de Dély Ibrahim et Ouled Fayet (58 familles), Aïn Dzaïr, commune de Douéra (107 familles), le  bidonville attenant à l’Institut du tourisme, dans la commune de Aïn Benian (90 familles), El Roukhi, commune de Douéra (56 familles) et enfin  le bidonville Malika Gaïd, commune d’El Harrach (36 familles). L’opération touche également les habitants des terrasses et des caves au niveau de Dély Ibrahim et Bordj El Kiffan, un site abritant des chalets dans la commune de Beni Messous, ainsi que des points noirs au niveau des circonscriptions administratives de Draria et Chéraga.

Les nouvelles cités devant recevoir les familles relogées sont la cité 3500 logements Abziou 1 et 2 (commune de Douéra), la cité 473/380 logements Kouifa (commune d’El Harrach), la cité 1000/300 Logements (commune de Douéra) et la cité 2400/192 Logements (commune de Ouled Fayet). Le wali d’Alger a souligné lors de la conférence de presse qu’il a tenue dimanche passé, que la 22e opération de relogement permettra de «récupérer plus de 21 hectares d’assiettes foncières», avant d’ajouter que «l’opération permettra aussi de libérer complètement les berges de Oued El Hamiz des habitations précaires au niveau de quatre communes (Dar El Beïda, Rouiba, Bordj El Bahri et Bordj El Kiffan».

S’agissant des recours introduits par les exclus des opérations de relogement dans la wilaya, M. Zoukh a indiqué que «la commission chargée des recours avait étudié à ce jour 15000 cas, dont 9000 ont été acceptés», révélant à cet effet, que «quelque 105  familles, dont les recours ont été acceptés, seront relogées au cours de la 22e opération de recasement». Pour ce qui est du programme de logement social participatif ( LSP) «2000  familles bénéficieront de leur logement en deux  étapes : la 1re sera lancée jeudi prochain (25 mai) et concernera 1200 familles. Ainsi, 11118  familles ont bénéficié de logements LSP depuis le début de l’opération en mai 2014», a-t-il précisé. Le wali a, en outre, indiqué que le nombre total des familles ayant  bénéficié de logements décents dépasse les 51000 (à savoir plus de 255000 personnes) dans les deux formules.

 

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie