Régions Centre Alger
 

Hier lieu de pollution et de répugnance

Oued El Harrach sera bientôt un pôle touristique

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	Une vue de oued El Harrach
Une vue de oued El Harrach

La réception définitive des travaux se fera vers la fin de l’année 2018. 

Oued El Harrach, qui était dans un passé récent un réceptacle pour toutes sortes de déchets, est en passe de devenir un lieu de villégiature par excellence, et ce, grâce aux travaux d’assainissement et aux aménagements qui sont en cours de réalisation et d’autres qui ont été totalement réceptionnés. Qui aurait pensé un jour que cet oued hautement pollué, d’où s’échappent des odeurs nauséabondes, deviendrait un cours d’eau propre et navigable ? Les travaux d’assainissement et d’aménagement, qui avancent à grands pas, augurent d’une telle avancée.

«Le taux d’avancement du projet d’assainissement et d’aménagement de Oued El Harrach s’étendant sur une longueur de 18,2 km dans la wilaya d’Alger a atteint actuellement 76% et le projet sera totalement réceptionné au deuxième trimestre 2018», a indiqué M. Boukercha, directeur des ressources en eau, en marge d’une visite d’inspection de projets relevant de son secteur dans la capitale. Signalons que d’ores et déjà trois parties du projet ont été totalement réceptionnées.

Ces espaces féeriques accueillent les visiteurs qui affluent en grand nombre. Il s’agit de la rive gauche de l’oued, où des piscines ont été réalisées et qui sont actuellement opérationnelles, de la rive droite, où des espaces verts et des aires de loisirs qui constituent l’essentiel de la Promenade des Sablettes, et de la «Prise d’eau», cette troisième fraction du projet, ouverte également au public et qui est située au sud de la cité la Montagne.

Cette partie a été transformée en un lieu de loisirs et de villégiature, comprenant, entre autres, des espaces de jeux et des aires dédiées à la pratique du sport et d’activités à caractère récréatif. Dans la continuité de la «Prise d’eau», une aire également vouée aux sports et aux loisirs et activités de plein air a été aussi ouverte au grand public. Il s’agit de l’aire de Bentalha, qui compte nombre d’aménagements sportifs et de loisirs récréatifs.

Pour rappel, les travaux d`assainissement et d’aménagement de Oued El Harrach ont été lancés au mois de juin 2012 et ont été confiés au groupement d’entreprises Cosider-Daewoo, pour un coût de 38 milliards de dinars. Ces travaux ont permis de dégager les rives de l’oued de l’emprise des bidonvilles, particulièrement à Kourifa, dans la commune d’El Harrach, et au lieudit Erramli, à Gué de Constantine.

Le début des travaux a nécessité donc le relogement de quelques 7000 familles dans différentes nouvelles cités réalisées dans le cadre du programme du logement de la wilaya. L’oued El Harrach aura toute sa splendeur une fois que la partie navigable sera mise en exploitation. Les petites embarcations sans moteur pourront prendre le cours d’eau jusqu’à son embouchure sur 6 km.

La dernière phase des travaux,  qui permettra, entre autres, la navigabilité de l’oued, ainsi que l’élimination totale des odeurs résiduelles, sera celle du dragage. Oued El Harrach deviendra un site touristique par excellence. Il suscite avant même la réception totale des travaux d’aménagement un intérêt particulier de la part d’investisseurs dans le domaine du tourisme.

Les parties ouvertes au public attirent de plus en plus de visiteurs. Le constat sur les lieux révèle une qualité des travaux excellente. Il faut, néanmoins, insister sur l’obligation de maintenir un état d’hygiène et d’entretien permanent afin de sauvegarder les aménagements de tout avilissement pouvant les atteindre.
     


 

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...