Régions Centre Alger
 

Désaccord entre les P/APC et le wali délégué de Bab El Oued

Les maires interpellent le ministre de l’Intérieur

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.07.17 | 12h00 Réagissez

Les présidents d’APC de 4 communes dépendantes de la wilaya déléguée de Bab El Oued ont adressé une requête au ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, dans laquelle ils dénoncent le verrouillage des voies du dialogue par le wali délégué.

«La plupart des projets de développement local que nous avons tenté de mettre en œuvre se trouvent aujourd’hui bloqués.
Les délibérations que nous avons remises au wali délégué pour validation nous ont été rendues sans aval, et ce, pour des raisons qui n’ont aucun fondement», peut-on lire dans la requête dont le journal détient une copie. Les quatre présidents d’APC des communes de Bab El Oued, Bologhine, Raïs Hamidou et La Casbah ont mis, par ailleurs, l’accent sur les controverses soulevées par cette situation vis-à-vis des administrés, qui attendent des élus locaux plus d’entrain et d’engagement dans la résolution de leurs problèmes et l’amélioration de leur cadre de vie. «Avant les élections, nous avons fait des promesses objectives à nos électeurs.

La situation de blocage actuelle va à l’encontre de cette démarche», ajoutent-ils. «La situation de blocage se traduit sur le terrain par le non-lancement de plusieurs projets qui sont pourtant d’intérêt public. Au niveau de notre APC, nous avons pas moins de six délibérations qui n’ont pas eu l’aval du wali délégué.

Toutes les voies du dialogue ont été obstruées. Nous sommes arrivés à un point de non-retour, car cette gestion est loin de favoriser une quelconque avancée dans le domaine du développement local», confie Local Toufik, P/PAC de Bologhine. Sur ces entrefaites, les premiers responsables de ces communes demandent à ce que cette méthode de gestion soit remplacée par une autre plus ouverte et plus réceptive. «Je vous donne un exemple concret, nous avons voulu lancer un projet de réhabilitation d’un certain nombre d’escaliers qui se trouvent sur les hauteurs de Bologhine, plus précisément à Z’ghara. Nous avons transmis la délibération au wali délégué, qui s’est abstenu d’accorder son aval, sous prétexte, qu’il y a des projets plus importants que la réfection des escaliers. Un autre projet devant permettre le lancement de travaux de réhabilitation d’une salle de sport a été également gelé pour les mêmes prétextes et arguments qui sont en fait sans fondements», conclut-il. 
 

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...