Régions Centre Alger
 

Les DAB n’étaient pas alimentés : Un week-end sans argent à Alger-centre

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 15.10.17 | 12h00 Réagissez

Compter sur les distributeurs automatiques de billets (DAB) des banques pour retirer son argent à Alger n’est pas du tout une bonne idée. Sérieusement, il faut s’en méfier.

Durant ce week-end, les clients de différentes banques ont été désagréablement surpris de découvrir qu’aucun DAB, ou presque, n’a été alimenté en liquidités. Vendredi, au boulevard Mohamed V, la place Audin, la Grande-Poste et tout le long de la rue Ben Mhidi, les distributeurs automatiques installés au niveau des différentes banques nationales ou étrangères n’étaient pas approvisionnés. D’habitude, l’on tombe sur un ou deux DAB dépourvus de billets, mais ce week-end, c’est la quasi-totalité qui étaient vides.

Ce qui donne sérieusement à s’interroger s’il s’agit d’une coïncidence ou si c’est dû, tout simplement, aux effets de la crise financière qui touche le pays. Et si c’est le cas, les responsables de ces banques auraient dû, tout bonnement, informer leurs clients pour qu’ils prennent leurs dispositions pour ne pas se retrouver sans le sou, de surcroît en plein week-end, où les agences bancaires sont fermées. Le comble, c’est que les DAB sont programmés de façon à faire croire au client qu’il n’a pas de solde, même s’il dispose de millions dans son compte. En fait, en introduisant sa carte magnétique, la machine joue le jeu jusqu’à l’étape où l’on valide la somme demandée. Là, sur l’écran, l’on affiche que le montant demandé dépasse le plafond autorisé et vous invite à introduire un autre chiffre. Ce faisant, l’on vous propose de réintroduire le code avant de vous prier de retirer votre carte. La logique veut que sur l’écran, l’on doit afficher que le DAB n’est pas pourvu et présenter des excuses, au moins pour ne pas induire en erreur les clients, privés de leur argent. Pour rappel, les autorités publiques, dans leur discours officiel, disent encourager la monétique, le e-paiement et incitent les citoyens à mettre leur argent en banque.  
 

Djamel G.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...