Régions Centre Alger
 

Le Logement social participatif (LSP) à Alger

Le rythme des réalisations inquiète les souscripteurs

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	De nombreux projets dans la formule LSP demeurent inachevés
De nombreux projets dans la formule LSP demeurent inachevés

Les souscripteurs aux projets LSP (Logement social participatif) dans la wilaya d’Alger sont entrés dans une longue et interminable expectative, du fait que les projets traînent depuis plusieurs années.

Ce qui augure d’une livraison renvoyée aux calendes grecques des projets en question. En dépit de la succession de réunions que tient la tutelle avec les différents responsables chargés de la réalisation des projets de l’habitat dans diverses formules, la situation n’a guère changé. Cela est d’autant plus incompréhensible, quand on sait que le gouvernement vend et véhicule avec un certain entrain la promesse d’achever les projets de cette formule en temps opportun.

Après la substitution de la formule LSP par le LPA (Logement promotionnel aidé), l’attente des souscripteurs n’a pas été réduite pour autant. Selon des témoignages, les souscripteurs s’interrogent sur les dates possibles de livraison de ces projets. Et l’inquiétude a visiblement gagné les postulants, qui plus est, accentuée par l’insouciance et l’indifférence des pouvoirs publics, qui se plaisent curieusement à faire des promesses sans lendemain.

En effet, de nombreux projets de la formule LSP demeurent inachevés bien qu’ils aient atteint, dans certains cas, une étape très avancée, au moment où d’autres n’en sont qu’à leurs débuts, à l’instar du projet dit «des 548 logements», sis à Ouled Fayet, dont l’évolution pose des interrogations. Le projet en question est prévu pour être livré au mois de juin 2018.

Or, le rythme de réalisation ne rassure nullement les souscripteurs concernés, qui veulent bien croire au contenu de la fiche technique placée à l’entrée du site. Certains d’entre eux en sont arrivés à exprimer leur désarroi auprès de l’OPGI d’Hussein Dey, qui est chargé du suivi du projet. Et les réponses rassurantes auxquelles ils ont eu droit ne trouvent pas leur traduction sur le terrain.

D’où leur désespoir de voir le projet connaître, du moins dans les courts délais, le rythme de réalisation qui serait adapté à son échéance de livraison. La situation de ces chantiers demeure énigmatique quand on sait que le gouvernement avait promis d’en finir avec les projets inscrits dans cette formule.

Il convient de rappeler que le programme LSP retenu au profit de la wilaya d’Alger est de 42 248 unités, dont 11 709 ont été livrées fin 2014, alors que 11 884 unités devaient être réceptionnées vers la fin de l’année 2015 et 15 304 autres, qui sont en chantier, pour la fin 2016. Les services de la wilaya avaient souligné, début 2015, que 8% du programme, représentant 3351 unités, ne sont pas encore lancés. Le programme global, réparti sur 203 projets, a été confié à 52 promoteurs (publics et privés).

Lors d’une visite qu’il a effectuée le 31 janvier 2015 sur les chantiers LSP, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a indiqué que «la wilaya d’Alger a mis en place un groupe de travail pour le suivi de l’avancement des projets de logements en cours de réalisation pour les remettre aux souscripteurs qui attendent depuis une dizaine d’années». Une promesse sans impact sur le terrain, au grand dam des milliers de souscripteurs qui attendent désespérément l’heure du dénouement.
 

Saci Kheireddine
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie