Régions Centre Alger
 

55e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie

La capitale revit son époque glorieuse l’espace d’une matinée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.07.17 | 12h00 Réagissez

Le 5 Juillet 1962 est une date marquante dans l’histoire algérienne, un tournant majeur dans la vie des millions d’Algériens qui ont vécu la Guerre de Libération et qui vivent aujourd’hui une nouvelle vie.

Pour rendre hommage à cette date qui symbolise 7 ans et demi de guerre et plus d’un million et demi de martyrs, la wilaya d’Alger a organisé, comme à l’accoutumée, la parade annuelle qui commémore, pour ce 5 Juillet, le 55e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. Si des milliers d’Algérois ont profité du spectacle depuis les rues, les balcons et les toits, d’autres invités de marque ont fait le déplacement. Selon M. Karim, le chargé de la communication à la wilaya, tous les ambassadeurs et ambassadrices présents se sont déplacés.

Egalement, 10 ministres ont fait le déplacement, parmi eux, les ministres de l’Intérieur, de l’Energie et d’autres. Toutes ces personnalités ont été ébahies devant une parade riche en couleur, en culture, en musique et en tenues traditionnelles. Les oreilles ont également eu droit à un lot de bruits, de bruits d’explosions et bien évidemment de notes musicales.

Pour débuter la parade, les personnalités présentes ont rendu hommage au drapeau national porté par les Scouts musulmans algériens. Le spectacle ayant débuté par de la musique, c’est la fanfare de la direction de la jeunesse et des sports qui a pris les commandes, ouvrant ainsi les festivités rythmant le boulevard Zighout Youcef, avec le son des tambours et des timbales.

Pour rendre hommage aux différents corps exerçant dans le domaine de la sécurité, des agents de la Sûreté nationale, de la Protection civile et des Douanes ont paradé, montrant leur force et leur compétence. Mais c’est sans aucun doute la Protection civile de la wilaya d’Alger qui a marqué le coup grâce au défilé des sapeurs-pompiers sur leurs motos rouges rutilantes et au show aérien exécuté par un hélicoptère faisant des manœuvres stationnaires au dessus des convives. Un véritable spectacle qui a ébahi grands et petits. De retour sur la terre ferme, pas moins de 1000 cavaliers ont conquis la parade.

Qu’ils soient à dos de chameau ou sur un cheval, la fantasia a tenu ses promesses, offrant aux milliers de personnes, aux politiques et aux journalistes une prestation colorée grâce à des tenues toutes différentes les unes des autres, représentant la culture et la tradition des 48 wilayas, mais ce sont les oreilles qui n’ont cessé de bourdonner en raison des nombreux coups de fusils actionnés après des gestes propres à ces cavaliers qui ont ravi les présents.

De Tipasa à Adrar, en passant par Naâma et El Bayad toutes les régions ont fait le voyage jusqu’à la capitale pour faire étalage de leur culture et procéder non pas à une démonstration de force mais plutôt montrer tout leur savoir-faire en matière de fantasia. Si les cavaliers étaient tous magnifiquement apprêtés, avec leurs tenues, que dire alors des chevaux et des chameaux,  tous rutilants, magnifiquement habillés et décorés pour l’occasion, avec des dorures, de la nacre et des broderies.

La jeunesse et la génération montante, qui est considérée aujourd’hui comme l’avenir du pays, était bien présente. Avec la participation totale de pas moins de 2800 jeunes issus des nombreux clubs de sport de la nation, les couleurs et les thématiques qu’ils arboraient ont fait frémir le public.

Chaleureusement applaudis par la foule c’est avec un sourire jusqu’aux oreilles qu’ils ont couru, exécutant des cascades, ou tout simplement des défilés, en saluant la foule. Qui ne se rappelle pas des anciennes mécaniques qui ont porté tant de personnes un 5 Juillet 1962. 404, 403, Citroën, Traction, toutes ces voitures historiques, qui ont un jour marqué l’histoire de l’Algérie étaient présentes, avec à leur bord de belles femmes vêtues du hayek lançant des youyous et le drapeau national en main flottant dans les airs.

Une ambiance émouvante que rien ne pouvait gâcher en cette journée. Le défilé des femmes en hayek a également fait revenir des personnes à une époque qui semble aujourd’hui bien lointaine, avec l’arrivée du hidjab du Moyen-Orient. Toutes ces belles femmes étaient accompagnées de la fameuse zorna algéroise.

Les employés des différents EPIC de la wilaya ont également paradé, Netcom, Urbal, etc.  Si on revient sur cette journée, ainsi que sur le spectacle organisé, ce fut une véritable réussite sous tous les aspects. Petits et grands ont profité des nombreuses cultures qui s’éparpillent sur les 2,3 millions km2 que compte l’Algérie, et ce, sans avoir à débourser le moindre centime.

Rachid Larbi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...