Régions Centre Alger
 

Fête de l’AÏd El Fitr

Joie et allégresse dans les cités

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	Célébration de l’Aïd El Fitr dans une ambiance familiale 
	et chaleureuse
Célébration de l’Aïd El Fitr dans une ambiance...

La fête de l’Aïd El Fitr est l’occasion pour les familles algéroises d’effectuer un grand retour aux sources. Dans les quartiers et les cités populaires, afin de marquer l’événement, les couleurs de l’Aïd se déploient, signe d’allégresse et de joie.
A El Harrach, une commune aux allures et aux dimensions tentaculaires de par le nombre de quartiers populaires qui s’y trouvent, l’Aïd a une saveur particulière.

Les hommes portant leurs plus beaux vêtements partent à la mosquée pour la prière de l’Aïd. La tradition veut que les fidèles prennent leur petit-déjeuner avant de se rendre à la prière. Entre- temps, les femmes s’affairent à dresser la table et à habiller les enfants, qui se réveillent au son des psaumes. Cette fête est également l’occasion de s’acquitter de l’aumône de la rupture du jeûne ou Zakat El Fitr. Au sortir de la mosquée, les fidèles se précipitent pour donner l’aumône aux femmes et aux enfants qui sont en attente devant les portes des mosquées. «C’est l’occasion pour nous de donner cette aumône afin de valider notre jeûne», confie un père de famille. Après la prière, les enfants ont envahi les moindres recoins de la ville. «Les enfants trouvent leur compte dans cette fête,les petits sont pour leur part habillés tout en neuf».

«C’est bien connu, l’Aïd El Fitr c’est d’abord la fête des enfants», se plaît à dire le jeune père de famille. Les vendeurs de jouets et autres articles de puériculture occupent les trottoirs. Les fidèles rendent ensuite visite à leurs proches et amis afin de leur présenter les vœux de l’Aïd. En effet, les visites familiales se succèdent pour souhaiter à l’ensemble des proches un Aïd moubarek. Attachement aux liens familiaux et à la religion sont ainsi de mise. «L’Aïd est une occasion pour rendre visite aux proches et recevoir la visite des parents. C’est l’occasion pour renforcer les liens familiaux», affirme-t-il. Tradition oblige, pour cette journée de fête, la famille doit être au grand complet.
Parents, enfants et petits-enfants, tous se réunissent autour de la même table garnie d’une panoplie de gâteaux, plus succulents les uns que les autres, spécialement préparés pour célébrer cette fête religieuse dans une ambiance familiale et chaleureuse. Détente et sorties sont également au menu de cette journée de fête. Les boulevards, places et jardins ont été envahis par une foule de femmes, d’hommes et d’enfants.

A Rouiba, c’est le nouveau jardin botanique qui a été littéralement envahi par les enfants et leurs parents. «C’est l’occasion pour nos enfants de s’amuser et de prendre du plaisir dans ce jardin récemment ouvert par les autorités locales», assure-t-on. Cependant, cette atmosphère festive a été partiellement altérée par la fermeture des commerces.

Les directives des pouvoirs publics obligeant certains commerces à assurer la permanence n’ont pas été observées. Les citoyens ont trouvé beaucoup de difficultés à s’alimenter en pain, en lait et en produits alimentaires divers.

 

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...