Régions Centre Alger
 

Espaces verts à Alger : Entretien insuffisant

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.05.17 | 12h00 Réagissez


Les nombreux lieux publics que compte la capitale sont tous dotés d’espaces verts, bien décorés et bien colorés. Que ce soit à Bab El Oued, Hydra ou Beni Messous, la capitale a tout mis en œuvre afin de donner une touche de couleur dans un environnement exclusivement urbain et stérilisé par le béton.

A Bab El Oued, la placette d’El Kettani attire de nombreuses personnes. A la fois pour le cadre idyllique et coloré qu’elle offre, mais aussi pour sa position en hauteur, surplombant la route du littoral. A Hydra, l’APC a également mis sur pied une véritable petite armée, équipée de camions, de sécateurs, de pelles et autres outils indispensables au jardinage, ces hommes circulent à longueur de journée à travers les nombreux espaces verts de la commune, vaquant à leur entretien. La matinée, on peut observer plusieurs agents de nettoyage de la commune qui s’affairent à élaguer les arbres, tondre la pelouse et régler le système d’arrosage.

A Hydra tout va bien, mais dans d’autres communes, le vert fait place au jaune et les yeux sont agressés. Le long des autoroutes, des jeunes gens s’attellent également à l’entretien de ces kilomètres de verdure. Plusieurs équipes sont équipées de tondeuses à gazon, d’autres munies de cisailles afin de tailler avec perfection les arbres plantés et essayer de retenir des palmiers qui risquent de tomber comme d’autres auparavant. Mais toutes ces opérations de nettoyage restent malheureusement vaines. A chaque ordure enlevée, deux autres viennent la remplacer. Les mégots de cigarettes sont un véritable fléau. «Les gens ne respectent pas le lieu où ils se détendent»,  explique un éboueur. «Il faut réprimander les gens en les touchant là où ça fait le plus mal, c’est-à-dire au porte-monnaie», suggère-t-il. En arpentant les quartiers dits populaires, aucun espace vert digne de ce nom n’est bien entretenu. Si les agents de la voirie passent à longueur de journée par là-bas en essayant tant bien que mal de nettoyer, il ne reste pas moins que la verdure n’est pas une priorité pour de nombreux habitants, qui nettoient chez eux et salissent dehors.

Rachid Larbi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie