Régions Centre Alger
 

Effigie sans nom

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.12.17 | 12h00 Réagissez

La grisaille qui caractérisait l’avenue de l’ALN a tendance à s’estomper à la faveur d’un lifting effectué le long de ses murailles qui séparent le port d’Alger de la route.

Après avoir supprimé les grilles servant de clôture entre la voie ferroviaire et la chaussée, d’une part, et enjolivé le mur du port, d’autre part, les automobilistes et les usagers qui fréquentent cette portion du littoral ont l’impression qu’il y a plus d’espace. En effet, la voie de l’ALN, enserrée par la grisaille des parois, respire mieux, selon les automobilistes. Aussi, les quelques fresques accolées aux accès de certaines entreprises portuaires donnent plus de fraîcheur. Reste le projet des voûtes, qui ne connaît pas encore son épilogue depuis le défunt gouvernorat. Car, on n’en disconvient pas, cet espace, s’il venait à être exploité, donnerait fière allure à la Pêcherie d’Alger et aux remparts de l’ex-rampe Magenta. La fausse note reste, cependant, les effigies, ces modelages dorés représentant les personnalités historiques sans noms. La question qui se pose est de savoir pourquoi omettre d’apposer les noms au-dessus de chaque portrait pour permettre aux jeunes de les connaître ?
 

M. Tchoubane
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie