Régions Centre Alger
 

Commune de Douéra

Des projets ont été réalisés, mais ils sont insuffisants

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les travaux réalisés dans la commune de Douéra ont changé le cadre de vie des habitants
Les travaux réalisés dans la commune de Douéra ont...

L’APC de Douéra a réalisé nombre de projets dans divers domaines, notamment ceux ayant trait aux aménagements urbains.

Bien qu’étant insuffisants, ces projets ont permis d’améliorer un tant soi peu le cadre de vie des habitants des cités et lotissements d’habitation. D’après le P/APC, M. Romali, «l’APC a procédé à la réfection du revêtement en bitume sur 15 km de routes. Ces dernières se trouvent au chef-lieu et dans divers quartiers de la commune. Outre le revêtement des routes, quelque deux milliards de centimes ont été consacrés à la réalisation de trottoirs. L’APC a également fait son possible pour renforcer et améliorer l’éclairage public dans plusieurs venelles de la commune. Pour concrétiser le projet, les travaux ont nécessité une enveloppe budgétaire de 2 milliards de centimes. Par ailleurs, 3 kilomètres de réseaux ont été réalisés dans différents quartiers et lotissements de la commune», confie-t-il.

Concernant la prise en charge de la jeunesse dans le domaine du sport et des activités de loisirs éducatifs, une piscine semi-olympique a été réalisée. «Les travaux ont nécessité une enveloppe de 30 milliards de centimes. La structure dépend de la direction de la jeunesse, des sports et des loisirs», soutient-il.

Une autre piscine, également semi-olympique, est en cours de réalisation. D’après M. Romali, les travaux ont atteint un taux d’avancement appréciable. Dans le même ordre d’idées et pour faire face à la forte demande des habitants des cités en particulier, l’APC de Douéra a réalisé deux aires de jeux. Dans le but d’améliorer les conditions d’accueil des citoyens, le siège de l’APC a été réhabilité.
Les travaux ont coûté à la municipalité 1,7 milliard de centimes. Les locaux de l’état civil ont été complètement refaits, et ce, en plus de la modernisation des prestations, qui ont été informatisées. La placette, qui se trouve au chef-lieu et qui est restée longtemps délaissée, a été réhabilitée.

Des travaux d’aménagement ont été réalisés au niveau de ce point névralgique de la commune. D’autres sont en cours de réalisation. Ils concernent l’espace vert de la placette. Le coût des travaux avoisine, selon le P/APC, les 400 millions de centimes. Dans le domaine de l’éducation et en guise de préparatifs pour la rentrée scolaire, des travaux d’entretien et de mise à niveau ont été effectués dans 25 écoles primaires de la commune.

«Une enveloppe budgétaire supplémentaire de 6 milliards de centimes nous a été octroyée par la wilaya.
Elle nous a permis d’étendre les travaux d’entretien à 6 autres écoles de la commune», affirme M. Romali. En dépit de ces réalisations, le déficit enregistré en matière d’équipements publics à Douéra est flagrant.
Nombre de cités et de lotissements accusent un manque important dans le domaine des aménagements, d’où la nécessité pour les autorités locales de renforcer leur travail. «Le mandat de l’actuel assemblée tire à sa fin. Son bilan est loin d’être reluisant», déplore un habitant de Douéra.

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...