Régions Centre Alger
 

Lutte contre la pollution

Des mises en demeure pour 15 unités industrielles

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Les unités industrielles, principales sources de pollution 
Les unités industrielles, principales sources de pollution 


La wilaya d’Alger notifiera au cours de cette semaine des mises en demeure finales à 15 unités industrielles responsables de la pollution de Oued El Harrach et du lac de Réghaïa, pour l’installation de stations de traitement primaire des déchets toxiques, a indiqué le directeur de l’industrie et des mines d`Alger, Hammou Benabdellah.

Dans une déclaration à l’APS, le même responsable a précisé que la direction adressera, au cours de cette semaine, une 2e mise en demeure à 15 unités industrielles prestataires de services (graissage et entretien de véhicules et autres), dont les rejets sont toujours déversés dans Oued El Harrach et le lac de Réghaïa (est d’Alger), afin de les inciter à s’équiper de stations de traitement des déchets toxiques et dangereux. A défaut, «ces unités seront contraintes, soit de transformer leur activité   en une autre non polluante, soit elles se verront sanctionnées, en application des dispositions prévues dans les lois relatives à la protection de l’environnement et des eaux», a-t-il indiqué.

La commission sectorielle en charge de la lutte contre la pollution industrielle effectuera, la semaine prochaine, dès l’expiration du délai des dernières mises en demeure, des sorties pour contrôler ces unités polluantes en ce qui concerne le respect de l’obligation de s’équiper de   stations d’épuration et l’arrêt du déversement de leurs rejets polluants dans le réseau d’évacuation des eaux usées, impactant ainsi l’environnement et la santé publique. Par ailleurs, M. Benabdellah a affirmé que les 2 entreprises, Seaal et Naftal, se sont engagées à apporter toute leur expertise en vue d’accompagner les entreprises concernées dans l’opération d’installation et de mise en service des stations d’épuration et de récupération des eaux polluantes.

Il a, en outre, précisé que la commission sectorielle en charge de la lutte contre la pollution industrielle, installée en mars 2014, a effectué à ce jour 926 sorties sur le terrain, ayant permis de recenser 185 unités industrielles polluantes, notamment dans la région Est. Soulignant que 97 entreprises se sont dotées de stations d`épuration, il a indiqué que 6 stations sont en cours de réalisation et 57 autres en cours   d’étude. Par ailleurs, la même source a fait savoir que quelque 500 unités industrielles activent dans la wilaya d’Alger et qu’un nouveau recensement sur le terrain est en cours d’élaboration au niveau de la wilaya sur ces entreprises. Rappelons que l’Etat a consenti d’énormes efforts pour dépolluer Oued El Harrach, dont les travaux actuellement sont en phase finale.

Tous les bidonvilles qui se trouvaient sur ses berges ont été éradiqués. Les déversements anarchiques ont par ailleurs été arrêtés. Des stations d’épuration ont été réalisées en plusieurs points. En somme, il ne reste que ces unités industrielles, qui continuent à déverser leurs déchets dans l’oued, d’où l’importance de ces mises en demeure, qui obligeront ces unités à se doter de stations d’épuration à leur niveau.

APS, Saci Kheireddine
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...