Régions Centre Alger
 

Soirées du Ramadhan aux Sablettes

Animation culturelle et activités de loisirs pour les familles

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	Après la rupture du jeüne, les lieux commencent à grouiller de visiteurs
Après la rupture du jeüne, les lieux commencent à...

Des visiteurs rompent le jeûne aux Sablettes dans un cadre merveilleux, qui propose aussi des activités culturelles et de l’animation.

La Promenade des Sablettes est devenue durant ce mois sacré du Ramadhan la destination privilégiée des familles algéroises. Quelques minutes seulement après la rupture du jeûne, les lieux commencent à grouiller de visiteurs, qui s’installent dans les carrés de verdure. Les nappes étalées sur la pelouse s’agrémentent au fur et à mesure, de toutes sortes de mets et de boissons. Ces visiteurs du soir s’ajoutent à ceux qui ont rompu le jeûne sur place. «Nous avons pris l’habitude de rompre le jeûne à la Promenade des Sablettes.

Nous ramenons notre f’tour une heure avant l’adhan et nous nous installons dans l’une des nombreuses niches pourvues de tables et de bancs. Il faut dire que l’endroit est agréable et sécurisé», confie une mère de famille. Bercés par le mouvement des vagues qui viennent mourir sur le rivage et l’air marin qui rafraîchit l’atmosphère, les promeneurs s’adonnent à toutes sortes d’activités sur la grève. D’autres, au contraire, occupent les moindres espaces de verdure, sillonnés inlassablement par les vendeurs de thé à la menthe.

Les plus enclins aux divertissements prennent d’assaut l’esplanade qui se trouve près de l’entrée de la Promenade. L’espace foisonne de vélos de toutes les tailles. Des patineurs enfants et adultes parcourent le lieu de bout en bout, donnant à cet espace, grand comme quatre terrains de football, des allures de fourmilière. «Les enfants peuvent faire du vélo sans risquer de croiser des voitures, qui sont toutes parquées au parking. Nous autres, les adultes, nous empruntons les pistes cyclables, qui s’étendent sur plusieurs centaines de mètres», soutient un jeune père de famille épris de sport.

Des chapiteaux, installés dans une portion importante de l’esplanade, proposent aux enfants une panoplie d’activités. «Cela fait dix jours que je ramène mes deux enfants aux Sablettes. L’endroit est pour moi une découverte, car des associations et des organismes qui dépendent de la direction de la jeunesse, des sports et des loisirs, prennent en charge les enfants dans des créneaux qui ont trait aux activités de loisirs éducatifs et récréatifs.

C’est une bonne chose. Mais on espère que ces activités ne se limiteront pas uniquement au mois du Ramadhan. Il convient de les programmer aussi durant la saison estivale et même toute l’année, pourquoi pas ?», suggère-t-il. Les familles peuvent également assister aux nombreux spectacles qui sont organisés au niveau du théâtre de plein air, ou encore monter sur la grande roue pour contempler le merveilleux paysage qu’offre la baie d’Alger.

Ce n’est qu’aux premières lueurs du matin que les derniers visiteurs quittent la Promenade après un s’hour pris sur l’herbe tendre. Cependant, les visiteurs relèvent quelques lacunes, à l’instar des marchands informels et autres vendeurs à la sauvette, qui, malgré une présence policière importante, installent leurs étals à proximité du théâtre et proposent à la vente des articles de puériculture, des gâteaux et même des téléphones portables. Afin de préserver la Promenade des Sablettes d’une mutation inappropriée, il convient de l’affranchir de l’emprise de ces vendeurs illicites.

Saci Kheireddine
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...