Régions Centre Alger
 

Lancement hier de la 23e opération de relogement

3000 familles bénéficiaires dans le cadre de la première phase

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Depuis juin 2014, date du début du grand chantier du relogement, la wilaya d’Alger a casé quelque 46 000 familles dans des logements neufs, soit près de 200 000 personnes
Depuis juin 2014, date du début du grand chantier du relogement,...

La première phase de la 23e opération de relogement a été lancée hier en début de matinée.

Soigneusement préparée, cette première phase a permis d’affecter quelque 3000 logements répartis comme suit : 2000 logements publics locatifs et 1000 logements sociaux participatifs.

Signalons que d’après le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, «il est prévu dans le cadre de la 23e opération de relogement la distribution de 8000 logements, dont 6000 dans le cadre du logement public locatif et 2000 logements sociaux participatifs», a-t-il indiqué, lors d’une conférence de presse animée lundi au siège de la wilaya.

L’opération, qui a débuté dès les premières heures du matin, a concerné plusieurs sites. La circonscription administrative de Bir Mourad Raïs est concernée par le relogement des familles occupant le site bidonville de Oued El Karma zones A, B, C, dans la commune de Gué de Constantine et les familles habitant à proximité du stade communal à Hydra.

Quant à la circonscription administrative de Chéraga, elle est concernée par le relogement des familles se trouvant au niveau de 4 sites, à savoir le bidonville du Grand Rocher, à Aïn Benian, le bidonville de Rouchaï Boualem, à Ouled Fayet, les familles habitant dans le périmètre de sécurité GIR, dans la commune de Chéraga, et le bidonville qui se trouve sur l’emprise d’un projet hydraulique à Aïn Benian. La circonscription administrative de Sidi M’hamed compte un site concerné par l’opération de diminution de la densité d’habitants, à savoir la cité Mahieddine, dans la commune de Sidi M’hamed, et le site de bidonville sis au 15 boulevard Mohamed Belkacemi, dans la commune d’El Madania.

S’agissant de la circonscription administrative de Bouzaréah, elle compte un site de bidonville, en l’occurrence celui de Aïn Zeboudja. La circonscription administrative d’Hussein Dey compte, quant à elle, les habitants du bidonville dit la Carrière, dans la commune de Kouba. La circonscription administrative de Zéralda est concernée par 5 sites, à savoir le bidonville La Casoral, à Zéralda, Ben Dadda, à Staouéli, le bidonville de Sidi Abdellah, à Zéralda, qui se trouve sur une assiette réservée à la réalisation d’un projet de 700 logements dans le cadre de l’AADL, ainsi que le site dit «Roukhi», dans la commune de Souidania, qui se trouve sur une emprise de projet de 2000 logements (LPL). La circonscription administrative de Draria est concernée par deux sites, Le site des chalets, à Douéra, et les sites points noirs de Douéra, Kh’raïssia, Baba Hacen et Draria.

Dans la circonscription administrative de Dar El Beïda, un seul site est touché par le relogement, le bidonville d’El Alia, dans la commune de Bab Ezzouar. Dans la circonscription administrative de Bab El Oued, les familles occupant la polyclinique et la Maison de jeunes à Raïs Hamidou sont concernées par le relogement. S’agissant des sites d’accueil concernés par cette première phase, ces derniers se trouvent dans les communes de Douéra, Ouled Fayet, Aïn Benian, Rahmania, Mahalma et celle de Hammamet.

«A l’achèvement de cette opération de relogement, le nombre de familles bénéficiaires de logements dépassera les 46 000 familles. Le recensement de 2007 fait état de 72 000 familles qui sont dans le besoin. La capitale a bénéficié de 84 000 logements, nous en avons distribué 40 000, il en restera 44 000 autres à distribuer», a déclaré le wali. Et de préciser : «L’effort doit continuer pour faire d’Alger une capitale sans bidonvilles. Il ne reste à vrai dire que certaines poches résiduelles.»  

Depuis juin 2014, date du début du grand chantier du relogement, la wilaya d’Alger a casé quelque 46 000 familles dans des logements neufs, soit l’équivalent de 200 000 personnes.

Et si on ajoute les bénéficiaires des formules AADL et LPP, le chiffre est porté à 71 000 familles, soit 355 000 personnes. Le programme du président de la République porte sur la réalisation de 84 000 logements quand les statistiques établies en 2007 par la wilaya d’Alger ont fait part d’un nombre de 72 000 familles qui étaient dans le besoin d’être relogées.
Par ailleurs, une superficie de 390 ha a été récupérée depuis le début des opérations de relogement. Ce foncier va servir à la réalisation ou à la relance d’importants projets relevant de divers secteurs.

Quant aux recours des personnes exclues des listes des bénéficiaires, la wilaya d’Alger a enregistré depuis juin 2014 plus de 16 500 recours, dont près de 100 ont été acceptés. La vérification du fichier national du logement a permis de débusquer 1822 dossiers dont les propriétaires ont bénéficié de logements AADL, des candidats qui sont propriétaires de logements, d’autres ayant bénéficié d’aide financière octroyée par l’Etat, sans oublier des titulaires de permis de construire.

Saci Kheireddine
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie