Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.05.17 | 12h00 Réagissez


Enfin, la réhabilitation

Fermé depuis plusieurs années, le boulodrome de la place du 1er Mai, localisé au niveau de la station de bus de Aïssat Idir, va être enfin réhabilité. Après les nombreuses dégradations qu’il a subies au fil des ans et le feu qui avait ravagé également sa buvette, cet endroit a, enfin, droit aux premiers coups de tractopelle. Selon Saâdaoui Mohamed, président de l’Association sportive de la commune, il est enfin temps de se pencher sérieusement sur le cas de ce terrain qui tarde à être amélioré. Notre interlocuteur explique : «Avec notre travail et le coup de main de l’APC de Sidi M’hamed, nous avons enfin l’occasion de rénover le terrain afin d’offrir à nos citoyens, et surtout les personnes âgées, un endroit de détente où ils pourront à la fois se retrouver, se détendre et jouer à la pétanque», dit-il, tout en rappelant l’état d’abandon et de délabrement dans lequel se trouve le terrain et sa buvette. «Il était temps pour nous de revenir vers ce terrain et d’écarter les nuisances, car il faut le dire, l’endroit est devenu un squat», conclut-il.

Route de Seballa : Un accident survient à cause du manque de visibilité

La nuit de lundi à mardi a été mouvementée sur la route de Seballa conduisant vers El Achour. En effet, le manque de visibilité et les fortes pluies qui sont tombées durant la nuit, ont provoqué un accident entre deux véhicules roulant en sens opposés. Les deux véhicules, conduits par deux pères de famille, qui se dirigeaient chacun vers son domicile, ont eu la peur de leur vie en se percutant à l’intérieur d’un virage aveugle. Selon l’un des deux conducteurs que nous avons croisés par hasard durant l’accident. «Tout est allé très vite, je n’ai pas eu le temps de redresser mon véhicule pour l’esquiver», raconte le père de famille. Le second rapporte que l’accident est dû au manque de visibilité et à l’absence d’éclairage. «Les réverbères sont installés, mais depuis que je passe par ici, je n’ai jamais eu la surprise de les voir allumés, en plus la chaussée est dégradée par endroits» déclare-t-il. Plus de peur que de mal, les deux hommes sont repartis dans leurs véhicules respectifs avec un dose d’adrénaline dans le sang.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie