Régions Centre Alger
 

24 heures :

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 29.10.17 | 12h00 Réagissez


Commune de Bab Ezzouar : Aires de jeu dans les cités

A Bab Ezzouar, plusieurs cités et lotissements d’habitation ont bénéficié d’équipements de puériculture. «Une cinquantaine d’endroits ont été équipés en toboggans et autres équipements de puériculture», confie un responsable de l’APC de Bab Ezzouar. Et d’ajouter : «Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme de l’APC visant à offrir plus de commodités aux habitants, notamment pour la frange juvénile.» Les habitants de Bab Ezzouar, ceux des cités en particulier, ont salué cette initiative. «C’est une bonne chose, d’autant plus que nos cités manquent cruellement de ce genre d’équipements. Nos enfants n’ont pas où jouer. Hormis les terrains vagues, aucun aménagement ne leur a été consacré», soutient un père de famille. Et de poursuivre : «Il est du devoir des parents de faire en sorte que leurs enfants prennent soin de ces équipements, car la dégradation de ces toboggans signifie qu’ils en seront encore une fois privés, et cette fois-ci pour très longtemps.»

Cité des 1046 logements, (Douéra) : Un lieu d’habitation mal entretenu

Une multitude de problèmes altèrent le cadre de vie des locataires de la cité des 1046 Logements AADL de Douéra. «Nous attirons l’attention des responsables de l’AADL sur l’état de dégradation de notre cité et sur la nécessité et l’urgence d’une prise en charge», disent les résidants. «Nous nous acquittons régulièrement des charges locatives, y compris celles ayant trait à l’entretien des immeubles de la cité et de leurs dépendances. Néanmoins, les services de l’AADL n’ont pris aucune mesure pour répondre à ces réclamations qui sont pourtant de leur ressort», ajoutent-ils. Les locataires de la cité déplorent, entre autres, l’absence d’éclairage public dans les espaces attenants à la cité et les pannes répétitives des ascenseurs qui ne fonctionnent que rarement. Par ailleurs, et d’après les locataires, la dégradation de la cité est due en grande partie à l’absence d’agents d’entretien. Cette situation s’est répercutée négativement sur leur cadre de vie, qui s’altère de jour en jour.
 

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie