Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.09.17 | 12h00 Réagissez


- Resquillage dans le tramway : L’amende sera de 200 DA

Les resquilleurs dans le tramway payeront plus à partir de la semaine prochaine. Le procès-verbal du tramway (Brevet de régularisation du voyage, BRV) augmentera : il passera de 100 à 200 DA à partir du 1er octobre 2017, informe la Setram dans des affiches collées dans les rames ou au niveau des stations. La société exploitant le tramway met en garde les fraudeurs : l’amende concerne les usagers utilisant des tickets invalides, non cachetés ou trafiqués, ou ceux utilisant des titres de transport d’une tierce personne.

La Setram a décidé d’augmenter les BRV à cause des pertes causées par le resquillage, très répandu sur les lignes. L’Entreprise du métro d’Alger (EMA) estime les pertes générées par le resquillage dans le tramway d’Alger à 240 millions de dinars annuellement, a indiqué en mars dernier son directeur d’exploitation, Ali Leulmi, dans un entretien à l’APS.

Pour le responsable de la société, les pertes correspondent à près de 40% du montant annuel des recettes du tramway d’Alger. «Actuellement, 120 agents de contrôle sont déployés sur la ligne  Ruisseau-Dergana (23 km). Ils travaillent selon le système de relève par équipes, mais la fraude persiste toujours. Des usagers de toutes catégories se donnent le droit d’emprunter le tramway sans payer leur ticket», informe-t-il.

- Cité des 384 Logements (Réghaïa) : Des chaînes métalliques envahissantes

Des chaînes métalliques envahissent la cité de 384 Logements à Réghaïa. Certains propriétaires de véhicules accaparent certaines surfaces de la rue pour en faire des lieux de stationnement, s’indignent les résidents de cette cité. Ainsi cadenassées, ces parcelles deviennent des propriétés privées réservées uniquement aux automobilistes indélicats.

Le plus étonnant, c’est le laxisme du service communal de la Circonscription administrative de Réghaïa, garant de la réglementation, qui observe le silence radio, relève la population locale. Des querelles éclatent tous les jours à cause de ce problème. Les habitants de cette cité réclament avec insistance l’intervention du wali délégué et du wali d’Alger en vue d’éliminer ce phénomène des chaînes métalliques le plus vite possible ! Selon les résidents, les services concernés doivent prendre leurs responsabilités en ordonnant l’élimination immédiate des chaînes métalliques cadenassées qui ont terni l’image du quartier.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie