Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.12.17 | 12h00 Réagissez


Hôpital pédiatrique de Aïn Taya : gardiens de parkings anarchiques

Les gardiens des parkings anarchiques reviennent en force, particulièrement à Aïn Taya, où ils ont accaparé tous les espaces attenants à l’hôpital. Munis de gourdins, ces gardiens intimident les automobilistes qui se voient dans l’obligation de s’acquitter des frais de stationnement. A partir d’une certaine heure du soir, ces jeunes désœuvrés se positionnent sur l’aire de stationnement qui dépend de l’hôpital pédiatrique. L’éclairage étant faible, ils en profitent pour extorquer aux pères de famille venus  aux urgences pédiatriques des droits de stationnement qu’ils ont fixés à 100 DA. «Où sont les services de sécurité pour arrêter cette pratique ? Nous sommes démunis face à ces gardiens qui profitent de la détresse des malades pour leur imposer des tarifs de stationnement exorbitants. Il faut une présence policière à cet endroit qui est sous l’emprise de ces jeunes délinquants», soutient un père de famille. Et de conclure : «La direction de l’hôpital est aussi responsable. Il est du devoir des gestionnaires de cette structure hospitalière de faire appel aux services de sécurité à chaque fois que c’est nécessaire.»     

Commune de Tessala El Merdja : Le commerce informel a pignon sur rue

A Tessala El Merdja, le commerce informel a toujours pignon sur rue. Les marchands informels persistent dans leur activité, et ce, en dépit des multiples opérations de délogement dont ils ont fait l’objet. Cette situation de persistance est due en partie à l’absence de solutions de rechange. La municipalité a lancé plusieurs projets de réalisation de marchés de proximité, mais ces structures tardent à être réceptionnées. Le marché couvert, qui est en cours de réalisation au niveau de la cité des 1310 Logements, n’est toujours pas réceptionné.
Les habitants de la commune sont pénalisés par cette situation, car leur cadre de vie s’en trouve considérablement altéré. «Les marchands informels ne se soucient nullement de l’hygiène. Ils laissent leurs déchets à même les trottoirs», déplorent-ils.
Les opérations d’éradication du commerce informel menées par les pouvoirs publics dans la commune de Tessala El Merdja n’ont pas eu l’effet escompté. Les marchands informels envahissent par leurs étals le moindre espace.
Les habitants lancent un appel aux pouvoirs publics afin qu’ils interviennent pour mettre un terme à cette anarchie.

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...