Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 22.11.17 | 12h00 Réagissez


- La pénurie de lait persiste à Alger : La vente rationnée à quatre sachets

Les habitants du centre d’Alger continuent à se lever à 6h, voire à 5h, pour acheter du lait en sachet. Décidément, la crise s’est durablement installée, avec, désormais, un petit détail. Les quelques vendeurs proposant encore ce produit destiné aux couches moyennes ou déshéritées ont décidé de recourir au rationnement pour satisfaire, un tant soit peu, la demande.

Depuis hier, apprend-on, les consommateurs ne peuvent pas acheter plus de quatre sachets. En fait, les matinaux achètent 10 à 15, et souvent à 6h, il n’en reste plus. Pour servir tous les clients, les commerçants font en sorte que leur maigre stock de lait en sachet tienne un peu et ne s’épuise pas en quelques minutes.

Ce problème, faut-il le rappeler, perdure depuis le mois de Ramadhan. Bien que les responsables nient son existence, la réalité est toute autre. Sinon comment justifier la tension persistante sur ce produit. Il est aussi à préciser que le lait en sachet est le seul abordable sur le marché, et les autres «qualités» sont plus chères et ne peuvent en aucun cas être à la portée des ménages dont le pouvoir d’achat est sérieusement érodé.

- Lieudit SNTR (Bordj El Kiffan) : Une intersection mal aménagée

Au lieudit SNTR, dans la commune de Bordj El Kiffan, une intersection mal aménagée est derrière la formation d’interminables embouteillages. Les automobilistes, qui viennent de Rassauta, doivent, avant de rejoindre la route de Bordj El Kiffan, rouler sur une dizaine de mètres en sens inverse. Résultat, les voitures qui viennent d’en face sont souvent bloquées. Les agents de Setram, qui se trouvent sur place, interviennent à leurs dépens pour réguler la circulation.

D’après des automobilistes, «pour régler le problème, il est impératif d’ouvrir une brèche pour les voitures qui viennent de Rassauta, afin de les obliger à ne pas s’engager en sens inverse», soutiennent-ils. Le problème que posaient les intersections qui se trouvent sur la RN24 a été réglé. Des aménagements ont été réalisés et des feux tricolores ont été installés. Cependant, l’intersection de Quahouet Chergui, qui se trouve au- dessus d’une trémie, pose également problème du fait qu’elle est mal agencée.

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie