Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.11.17 | 12h00 Réagissez


Commune de Tassala El Merdja : Manque de structures commerciales

A Tassala El Merdja, le commerce informel a toujours pignon sur rue. Les marchands informels persistent dans leurs activités, et ce, en dépit des multiples opérations de délogement dont ils ont fait l’objet. Cette situation de persistance est due en partie à l’absence de solutions de rechange. La municipalité a lancé plusieurs projets de réalisation de marchés de proximité, mais ces structures tardent à être réceptionnées.

Le marché couvert en cours de réalisation au niveau de la cité des 1310 Logements n’est toujours pas réceptionné. Les habitants de la commune sont pénalisés par cette situation, car leur cadre de vie s’en trouve considérablement altéré. «Les marchands informels ne se soucient nullement de l’hygiène.

Ils laissent leurs déchets à même les trottoirs», déplorent-ils. Les opérations d’éradication du commerce informel menées par les pouvoirs publics dans la commune de Tassala El Mardja n’ont pas eu l’effet escompté. Les marchands informels envahissent avec leurs étals les moindres espaces. Les habitants lancent un appel aux pouvoirs publics afin qu’ils interviennent pour mettre un terme à cette anarchie.

Douar BenZiane : Une cité-dortoir sans âme

La cité sise au Douar Benziane, dans la commune de Bordj El Kiffan, accueille depuis l’année dernière des centaines de nouveaux habitants. La cité, qui se trouve à une encablure d’un oued hautement pollué, a été réalisée en un temps très bref. Hormis les immeubles qui occupent la majeure partie de l’assiette foncière, aucune structure dédiée aux loisirs et aux sports n’a été réalisée.

Aux abords des immeubles implantés à équidistance, des fractions de terrains cernés par des murettes grillagées, arborent de semblants espaces verts, qui font office de lieu de détente et de distraction. Mis à part ces parcelles de jardins improvisés, la cité est dépourvue de toute autre commodité ou aménagement.

Les jeunes préfèrent se détendre dans les champs et vergers qui avoisinent leur cité. Ils y organisent d’interminables parties de football. Dans les entrailles de la cité, les jeunes prennent de plus en plus d’habitudes symptomatiques d’une oisiveté qui commence à avoir de l’emprise sur eux. Des groupes de jeunes se rassemblent dans les cages d’escalier, dans les allées de la cité et aux abords des immeubles. 

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...