Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.07.17 | 12h00 Réagissez


- Rareté des assiettes foncières à El Achour : Absence de structures de loisirs éducatifs

La commune d’El Achour est dépourvue de structures dédiées aux activités de loisirs éducatifs et sportifs. «En dépit du problème du manque d’assiettes foncières dans notre commune, la municipalité a lancé les projets de réalisation de 8 terrains de proximité dans différents quartiers de la commune, notamment à la cité des 420 Logements, la cité des 1600 Logements, à Oued Tarfa et à El Achour centre.

En plus de ces nouvelles réalisations, L’APC a lancé également les travaux de réfection du stade communal», confie un responsable au niveau local. Le manque d’assiettes foncières à El Achour est un handicap de taille. Les projets de réalisation de plusieurs équipements publics ont été renvoyés aux calendes grecques.

Les lotissements et quartiers de la commune sont dépourvus de maisons de jeunes, de centres culturels, de crèches ou encore de bibliothèques, «nous faisons face à une contrainte objective. Celle de la rareté des assiettes foncières, que nous essayons de résoudre par différents moyens», ajoute notre source.

- Autoroute Baraki- Baba Ali : Des affaissements dangereux

Le tronçon d’autoroute qui relie Baraki à Baba Ali est dans un piteux état. Des excavations et des affaissements ponctuent toute la distance du tronçon. Les véhicules doivent ralentir pour passer ces affaissements. Des travaux ont été engagés récemment pour les combler, mais n’ont pas permis de résoudre définitivement le problème. «Ces affaissement sont nombreux, notamment au niveau des jointures des ponts. Ils posent un sérieux problème», confie un automobiliste.

Pour les automobilistes qui viennent de Blida, arrivés à proximité du nouveau stade pour rejoindre la rocade sud, les excavations et les affaissements se multiplient, d’où la nécessité de lancer des travaux de remise à niveau, sur toute cette autoroute. Ce tronçon d’autoroute a été réalisé durant les années 1990. Il permet aux automobilistes qui doivent rejoindre Blida de ne pas passer par Bir Mourad Raïs, particulièrement pour ceux qui viennent de l’est de la capitale.
 

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...