Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.08.17 | 12h00 Réagissez


Cité des 1046 logements (Douéra) :  Absence d’entretien et cadre de vie altéré

Les habitants de la cité des 1046 Logements AADL, dans la commune de Douéra, déplorent l’état de dégradation de leur cité et l’absence de prise en charge de la part des autorités compétentes, notamment en matière de travaux d’entretien. «Nous attirons l’attention des responsables de l’AADL sur l’état de dégradation de notre cité et sur la nécessité et l’urgence d’une prise en charge», disent les habitants. «Nous nous acquittons régulièrement des charges locatives, y compris celles ayant trait à l’entretien des immeubles de la cité et de leurs dépendances. Néanmoins, les services de l’AADL n’ont pris aucune mesure pour répondre à ces réclamations qui sont pourtant de leur ressort», ajoutent-ils. Les locataires de la cité déplorent, entre autres, l’absence d’éclairage public dans les espaces attenants à la cité, les ascenseurs qui ne fonctionnent jamais. Cette situation s’est répercutée négativement sur leur cadre de vie, qui s’altère de jour en jour, «les cages d’escaliers sont mal éclairées. La peinture des façades est dégradée, etc.», signalent-ils. Les locataires de la cité font remarquer également que des malfaçons ont été constatées sur le réseau d’évacuation des eaux usées, et ce, dès la réception des logements.
 

Commune de Staouéli : Structures de santé insuffisantes

A la cité Kaiti, dans la commune de Staouéli, il existe une salle de soins, qui ne peut à elle seule répondre à tous les besoins exprimés par les habitants. «La salle de soins assure les consultations de médecine générale. Hormis les soins dentaires, le dispensaire n’offre aucune autre spécialité», confie un résident de la cité, «en plus de ces manques, la structure ferme à 16h», ajoute-t-il. A partir de cette heure, les malades doivent se rabattre sur les autres centre de santé, «c’est de nuit que nous avons le plus besoin de ce centre de santé. Les responsables du secteur doivent laisser le centre ouvert pour assurer la prise en charge des cas urgences», suggère-t-on. D’autres lotissements et quartiers de la commune connaissent les mêmes insuffisances en matière de structures sanitaires, «nous demandons des pouvoirs publics qu’ils prennent en charge cette demande, car il y va de notre santé et de celle de nos enfants. Il faut redonner de l’importance à la santé de proximité par la réalisation de centres au niveau des quartiers et lotissements d’habitation. Il faudrait également que les pouvoirs publics dotent ces centres de moyens humains et matériels», disent-ils.

 

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie