Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.12.17 | 12h00 Réagissez


Cités populaires à Bourouba : Absence de prise en charge de la jeunesse

Les habitants des cités populaires se trouvant dans la commune de Bourouba, telles que la cité PLM, la Faïence ou  Diar El Afia, se plaignent du manque de structures dédiées à la jeunesse et d’équipements de loisirs destinés aux enfants. En dépit des multiples requêtes adressées aux services concernés et aux autorités locales, le problème, apprend-on auprès des habitants, persiste. Les enfants de ces cités sont livrés à  eux-mêmes, car les quartiers manquent d’aires de jeu. Durant les moments creux de la journée ou pendant les week-ends, les jeunes de la cité préfèrent jouer au ballon dans les artères, se mettant ainsi constamment en danger. Aussi, les associations de quartier censées prendre en charge les jeunes, particulièrement en matière d’animation de proximité, sont totalement absentes. Les jeunes de ces cités sont livrés à la rue. Les habitants profitent de l’investiture du nouveau conseil communal pour lancer un appel aux nouveaux élus afin qu’ils prennent en charge ce volet du développement local. «La nouvelle équipe dirigeante au niveau de l’APC de Bourouba est appelée à redoubler d’efforts dans le domaine de la prise en charge de la jeunesse locale, particulièrement dans le domaine du sport et des activités de loisirs éducatifs et récréatifs», soutiennent des habitants de la commune.

Sidi Bennour (Mahelma) : Fuites d’eau à partir des terrasses d’immeubles

La fuite d’eau de  pluie à partir des terrasses de certains immeubles à la cité Sidi Bennour, dans la commune de Mahelma, inquiète et irrite les habitants. Un problème qui dure depuis des années et qui se pose avec acuité à chaque saison hivernale. L’absence d’entretien depuis la livraison de ces bâtiments sociaux en est la cause principale. Hormis les désagréments causés, les résidants craignent pour leur sécurité. La dégradation de l’état des  terrasses va certainement se poursuivre, menaçant  à terme de s’écrouler en l’absence de réaction des autorités concernées. Ces immeubles, ainsi que le cadre de vie des habitants ne cessent de se dégrader ces dernières années en raison de l’abandon de cette cité dépendant administrativement de la commune de Mahelma, mais dont l’entretien devait être assuré par la municipalité d’Alger-Centre, d’où sont originaires les habitants. Les résidants demandent par ailleurs l’ouverture et la mise à la disposition des jeunes de la salle de sport, d’autant que cette cité ne dispose pas d’autres espaces de loisirs.

 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...