Régions Centre Alger
 

24 heures

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.06.17 | 12h00 Réagissez


Promenade des Sablettes : Absence de transport

Les citoyens voulant se rendre à la Promenade des Sablettes durant les soirées de ce mois de Ramadhan sont souvent confrontés au problème du transport. Très fréquenté en ce mois sacré, cet espace de loisirs n’est malheureusement pas desservi en moyens de transport. Ni bus de l’Etusa ni ceux des transporteurs privés n’y sont affectés. Pourtant cette ligne connaît un nombre important de visiteurs et est susceptible de générer d’importants bénéfices. Des citoyens étaient nombreux à exprimer leur incompréhension de la non-affectation de bus vers cette Promenade qui accueille depuis le début de Ramadhan de véritables foules humaines. «C’est du gagnant-gagant, les transporteurs  auraient fait d’importants bénéfices et les usagers auraient évité de dépenser des sommes exorbitantes dans des taxis», indique un citoyen. Si certains visiteurs, non véhiculés, acceptent de marcher à pied avant de se rendre aux Sablettes par les nombreux points d’accès aménagés, d’autres, notamment ceux qui viennent en famille, trouvent aberrant  d’astreindre des personnes âgées ou des petits enfants à de longues marches. Ainsi, ils n’ont de choix que de prendre un taxi ou un transporteur clandestin. Ces derniers, au courant de l’absence de transport public de voyageurs, n’hésitent pas à appliquer des prix à la limite de l’arnaque, prétextant le tarif de nuit et les embouteillages. Pis encore, la plupart d’entre eux refusent de travailler au compteur et imposent à leurs clients des courses dont le montant atteint parfois les
1 000 DA.

Square Port Saïd : Des escaliers infects

Les escaliers menant du Théâtre national algérien (TNA), à la place du square Port-Saïd, vers la Basse Casbah sont dans un état déplorable. Ils sont sales, détériorés et jonchés d’ordures. Toute personne qui s’y aventure le regrettera forcément. En plus de l’odeur de l’urine et autres détritus abandonnés sur place, ce coin qui longe pour autant l’ex-Opéra d’Alger, est en état de dégradation, faute d’entretien. Il est fréquenté la nuit par les malfrats et les drogués et transformé, à longueur de journée en toilettes publiques. Bien que des travaux d’extension de la ligne du Métro d’Alger soient en cours, ces escaliers ne semblent pas concernés par le chantier. D’ailleurs, même les travaux de réhabilitation et d’embellissement lancés çà et là semblent oublier l’existence de ces escaliers, naguère très fréquentés. En attendant que les autorités locales y accordent un peu d’intérêt, force est de préciser que cette situation perdure depuis plusieurs années, sans qu’aucun responsable se sente interpellé.

 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie