Régions Centre Actu Centre
 

Médéa : L’heure de vérité a sonné pour les investisseurs retardataires

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.12.17 | 12h00 Réagissez

Le dossier de l’investissement dans la wilaya de Médéa, qui est à la traîne depuis de longues années, a été au centre des débats mardi dernier lors d’une réunion présidée par le wali, Mohamed Bouchema, en présence du nouveau P/APW et des membres de l’exécutif.

La réunion en question a regroupé seulement onze investisseurs sur les 36 convoqués pour ce rendez-vous ! Pour revenir à l’historique, il est à signaler que 514 investisseurs ont bien bénéficié de lots de terrain au sein des nouvelles zones industrielles de Ksar El Boukhari, Boughezoul, Chahbounia et Harbil, dont l’attribution des actes de concession remonte aux années de 2011 et 2014. Mais malheureusement sur le terrain, c’est une autre paire de manches, on ne dénombre qu’une petite minorité de bonne foi représentant une quarantaine d’investisseurs qui ont bougé et ils sont en train de concrétiser leurs unités de production.

Le gros du bataillon est absent à l’appel. Devant cette situation désarçonnée, il y a de quoi s’inquiéter ! Le chef de l’exécutif de wilaya a pris la semaine passée des mesures fermes allant jusqu’à l’annulation pure et simple d’une trentaine d’actes de concession qui seraient détenus par de faux opérateurs économiques malintentionnés, qui n’ont plus donné signe de vie depuis la remise de leurs titres de propriétés.

Ils seront remplacés par d’autres demandes qui sont portées sur la liste d’attente. «Je vais aller jusqu’au bout de cette opération d’assainissement pour séparer le bon grain de l’ivraie. L’investissement est ma priorité pour  redynamiser le développement économique durable et du même coup résorber le chômage endémique qui frappe fort la population en âge de travailler dans ce vaste territoire du Titteri».

Pourtant, comme il l’a bien souligné, la wilaya est bien riche par ses potentialités et ses atouts économiques et touristiques et également par sa situation géographique stratégique à proximité d’Alger, à trois quarts d’heure seulement de route après l’achèvement en 2018 de l’autoroute RN1 reliant le nord au sud du pays et la voie de chemins de fer avec des trains à grande vitesse de 200 km/heure en cours de réalisation.

Aussi, il ne faut pas oublier que le Titteri a bénéficié d’importants projets structurants dans les derniers plans de développement, pour ne citer que la future ville spatiale de Boughezoul, dont la concrétisation sera d’un apport économique gigantesque et sans conteste profitable pour toute la Région-Centre du pays, le barrage de Béni Slimane, d’une capacité de 23 000 m3 en cours de réalisation, qui va irriguer de vastes étendues de terres fertiles, la rocade (RN64) reliant l’ouest à l’est du pays, dont le tracé traverse plusieurs localités de Médéa est en bonne voie…

Ainsi, la wilaya de Médéa, qui aspire à se développer et se moderniser, ouvre ses bras et son cœur en offrant une aubaine extraordinaire aujourd’hui à tous ceux qui désirent réaliser ce grand rêve dans un investissement rentable, porteur et durable avec un avenir certain et prometteur compte tenu de tous les avantages et facilités offertes sur tous les plans.

A.Teta
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie