Régions Centre Actu Centre
 

Médéa : L’ANEM se professionnalise

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	La ville de Médéa
La ville de Médéa

Dans un point de presse tenu au siège de l’inspection du travail récemment, le directeur de wilaya de l’ANEM, en l’occurrence Ahmed Salami, a brossé un bilan exhaustif de l’activité de son agence d’emploi s’étalant sur cinq années, soit de 2013 à  2017, par lequel il a mis en évidence l’évolution constante, à travers un tableau chiffré et comparatif.

Selon le conférencier, son organisme a enregistré d’importants progrès en matière de maîtrise et de traitement de la situation des demandeurs d’emploi, et évidemment des offres à pourvoir pour toutes les localités de la wilaya, et ce,  grâce aux efforts déployés en permanence par les huit succursales qui quadrillent le vaste territoire de la wilaya du Titteri. Il s’agit de celles implantées dans les agglomérations ci-après: Médéa, Berrouaghia, Ksar El Boukhari, Boughezoul, Chellalet Adhaoura, Aïn Boucif, Beni Slimane et Tablat.  

Pour l’année 2017, la lecture du document fait ressortir le placement de plus de 7750 demandeurs d’emploi, toutes formules confondues, relevant du secteur économique public et privé. Les secteurs ciblés qui continuent d’être encore pourvoyeurs d’emplois dépendant de l’Agence, malgré la conjoncture d’austérité que traverse le pays,  s’articulent essentiellement sur le créneau de l’industrie, qui a pu résorber le problème de 409 jeunes chômeurs, les travaux publics ayant offert 3489 postes de travail répartis entre ouvriers sans qualification et cadres diplômés. Le service des prestations a embauché 1549 postulants.

Le reste a pu rejoindre le secteur de l’agriculture.
Quant à la catégorie du pré- emploi, l’ANEM a su placer au sein des entreprises dans la formule DAIP 1851 jeunes, et dans l’autre formule, dite «CTA», elle a conclu des contrats avec 660 diplômés de l’université, ou des CFPA.

Notre interlocuteur a indiqué, de surcroît, que le nombre de demandes d’emploi enregistré durant l’année 2017 s’élève à 39 224. Ce chiffre, dit-il, a chuté de 10 000 demandes par rapport à celui de l’année 2013. Aussi, sur un nombre de 6716 offres d’emploi pour 2017, les responsables de l’agence, après différends rounds de négociations très serrés avec les employeurs, ont fait recruter quand même un nombre de 5903 jeunes chômeurs, soit un taux de satisfaction de 92%.

Car, aujourd’hui, les recruteurs exigent, pour la plupart, des profils performants, en tablant et en insistant surtout sur l’expérience des candidats qui seront proposés.

Le jeune directeur de l’ANEM, plein d’enthousiasme, n’a pas manqué de signaler qu’aujourd’hui toutes les portes sont grandes ouvertes pour l’accès à une information transparente grâce à l’informatisation à outrance de toutes les données de l’agence. Tout est à la portée de la population juvénile en âge de travailler, il s’agit seulement de cliquer sur la touche du clavier de son ordinateur, ou par le biais de son téléphone portable, l’essentiel est qu’il soit connecté à l’internet, pour se mettre en contact avec les pages et sites de l’agence, ou on peut aussi s’inscrire et se réinscrire à distance sans se déplacer et encore recevoir n’importe quel renseignement le concernant.

L’interlocuteur a conclu son intervention en donnant les perspectives de l’année 2018 que compte réaliser l’ANEM Médéa. Elle prévoit donc 9100 postes dans la formule «classique», 1200 pour le DAIP et 900 autres pour les contrats CTA. Aussi, elle compte assurer une formation spécifique pour plus de 1000 jeunes candidats diplômés, et ce, évidemment en concertation avec les employeurs recruteurs. Mais le grand espoir, dit-on, repose beaucoup sur les 594 projets d’investissements prometteurs, enregistrés jusqu’à ce jour au niveau de la wilaya de Médéa pour atténuer le gros du nombre des chômeurs de la région du Titteri, mais leur situation est encore à l’état embryonnaire.

 

A.Teta
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...