Régions Centre Actu Centre
 

Médéa : Fêter le Mawlid Ennabaoui sans pétards relève de l’impossible

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.12.17 | 12h00 Réagissez


La fête religieuse se rapportant à l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohamed (QSSSL), chère au cœur des musulmans, ne peut aujourd’hui se passer pour une frange de la jeunesse sans recourir à des jeux dangereux à l’aide d’explosifs, de pétards et de feux d’artifice puissants. Ceci relève pour eux de l’impossible de fêter autrement cet événement sans la déflagration de ces produits pyrotechniques à grand risque.

La nuit de jeudi à vendredi a été, en particulier, pour les personnes âgées vulnérables très agitées en se transformant en un pire enfer de souffrance par des détonations assourdissantes qui tonnaient de partout jusqu’au petit matin dans les différents quartiers de la ville de Médéa.

Dans les immeubles HLM, on s’amusait à jeter par les fenêtres des pétards sur la tête des passants pour plaisanter. Heureusement pour cette fois-ci, on ne déplore aucun accident grave comme les années précédentes. Alors que des familles ont bien préféré célébrer cette nuit dans la quiétude et le calme total et dans une ambiance religieuse et mystique, plusieurs jeunes ont malheureusement gâché cette ambiance par des comportements plus que condamnables.
Pourtant, une campagne de sensibilisation a été lancée bien avant ces festivités par les autorités locales à travers les ondes de la radio locale et les prêches des mosquées, mais en vain, le message destiné aux parents pour éviter d’acheter ces explosifs à leurs enfants a été encore inaudible. Les nombreux vendeurs à la sauvette de produits pyrotechniques ne se sont pas gênés pour s’installer sur les principales artères du centre-ville, à la tombée de la nuit, pour liquider dans l’obscurité leurs marchandises prohibées loin des regards des policiers. Devant cette situation inconcevable et intrigante, le citoyen lambda se taraude l’esprit en se posant la question : comment ces gens ont-ils pu faire pour passer cette grande quantité de marchandises prohibées, par quelle voie pour arriver jusqu’au marché de Médéa ?    
 

A.Teta
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...