Régions Centre Actu Centre
 

Le calvaire des guichets de l’état civil de l’APC de la ville de Médéa

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.11.17 | 12h00 Réagissez


Les différents guichets de l’état civil du siège de l’APC de la ville de Médéa étouffent de monde et ne désemplissent pas. Ils sont pris d’assaut au quotidien par une foule compacte de demandeurs de pièces d’état civil, les agents communaux affectés à ce service sont submergés et ébahis par cette forte demande qui croît au fil des jours.

Pourtant, disent-ils, des instructions fermes ont été données par le ministère de l’Intérieur aux services publics de l’administration et des organismes étatiques de s’abstenir d’exiger inutilement des extraits d’actes d’état civil qui précédent chaque concours où examen du postulant. Malheureusement, l’ancienne pratique n’a pas changé d’un iota, la bureaucratie continue à faire ses beaux jours, constate-t-on. Le gaspillage de tonnes d’imprimés finit la plupart du temps dans les décharges publiques. Le chef de service de l’état civil de Médéa, inquiet, nous a fait part que ces guichets consomment par jour cinq rames d’imprimés de 500 feuilles tous actes d’état civil confondus, soit 2500 pièces officielles qui sont établies et délivrées par jour. Faites le compte de la perte sèche d’argent que doit débourser l’APC sur le budget communal par an.

A.Teta
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...