Régions Centre Actu Centre
 

CNAS de Laghouat : Un syndicaliste suspendu arbitrairement par l’UGTA

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.02.18 | 12h00 Réagissez

Les fonctionnaires de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS) de Laghouat ont organisé récemment une série d’actions de protestation devant le siège de la caisse pour évoquer le cas d’un syndicaliste suspendu illégalement de sa fonction de coordinateur du bureau de wilaya de la Caisse nationale des assurances sociales de Laghouat.

«Ces actions de protestation se veulent un soutien au syndicaliste (Belhabib Djamel), suspendu arbitrairement par l’UGTA de Laghouat», lancent ces fonctionnaires.

Ces derniers, dans leur majorité, expriment une consternation indescriptible, et pour cause, nous dit-on, «le suspendu n’est que le syndicaliste qui a dénoncé la centralisation des œuvres sociales appliquée récemment par  la Fédération nationale des travailleurs des caisses de Sécurité sociale, où il a envoyé une lettre de réclamation aux responsables concernés, dans laquelle il a exprimé le refus total des travailleurs de la CNAS de Laghouat de cette procédure, qui est incompatible avec la loi en vigueur organisant les œuvres sociales », expliquent-ils.

Les fonctionnaires mécontents réclament, dans ce contexte, l’intervention de la centrale syndicale de Sidi Saïd pour mettre fin à l’abus de l’UGTA à l’encontre de leur camarade syndicaliste. «C’est nous qui avons choisi cette personne pour nous représenter au sein de l’UGTA, mais cette dernière l’a suspendu de manière arbitraire…

Nous dénonçons cet acte jugé illégal et nous réclamons l’intervention des hauts responsables concernés pour mettre fin à cette violation grave des lois algériennes», ajoutent-ils. Pour rappel, c’est suite à sa lettre de réclamation contre la centralisation des œuvres sociales affichée sur le site électronique du syndicat que la décision de le suspendre de sa fonction est intervenue.

«Il est accusé de divulgation du secret professionnel», précise l’un des travailleurs protestataires. Par ailleurs, des communiqués de soutien au syndicaliste suspendu ont été envoyés aux hauts responsables par certains bureaux de wilaya, dont Adrar, Ghardaïa, Constantine, Tébessa et Naâma, et ce, pour exiger la réintégration inconditionnelle de leur camarade syndicaliste arbitrairement suspendu.


Taleb Badreddine
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...