Régions Centre Actu Centre
 

Clôture de la 11e édition du Festival national du théâtre comique de Médéa 

Carte postale décroche le Grand prix de la «Grappe d’or»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Jury et lauréats du Festival national du théâtre comique à la salle de spectacles de la Maison de la culture de Médéa
Jury et lauréats du Festival national du théâtre...

Les lampions se sont éteints dans la soirée de jeudi dernier sur la 11e édition du Festival national du théâtre comique, au sein de la salle de spectacles de la maison de la culture de Médéa portant le nom de l’inégalable artiste Hassan El Hassani.

Une cérémonie de clôture a été organisée pour honorer les participants par la remise de différents prix dans une ambiance extraordinaire, agrémentée par un public venu nombreux se prélasser dans une ville qui manque énormément de ce genre de spectacle défoulant. Le jury, présidé par Abdelhak Benmaârouf, a, avant d’annoncer les résultats, donné lecture des recommandations relevées par les membres du jury dans le but d’améliorer davantage la qualité des œuvres théâtrales et de hisser les capacités d’interprétation au plus haut niveau pour la prochaine édition, qui doit être préparée minutieusement, avec suffisamment de temps.

Ainsi, le Grand prix de la Grappe d’or est revenu cette fois-ci à la troupe théâtrale de Mascara dans l’interprétation de la pièce Carte postale, qui a été remis par le secrétaire général de la wilaya, Mohamed Merzougui, sous des applaudissements nourris et des cris de joie du public. Cette manifestation, qui a été ressuscitée de justesse après une éclipse de deux années, faute de dotation financière, est revenue avec la bénédiction du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, qui a donné le coup d’envoi de la 11e édition.

La détermination et la volonté des organisateurs, à leur tête l’écrivain Saïd Benzerga, l’enfant chéri de la ville de Ksar El Boukhari, ont été prouvées. Le commissaire du festival, secondé par son staff, a su se mettre au diapason pour gérer avec finesse et faire face à toutes les situations avec doigté, ne laissant rien au hasard, et ce, en dépit des moyens financiers qui ont été en deçà pour couvrir tous les frais divers relatifs à la prise en charge totale des invités et des troupes participantes. Mais il a bénéficié aussi de l’appui sans réticence du wali, qui n’a pas lésiné à mettre à la disposition de ce grand événement culturel tous les moyens nécessaires pour sa réussite totale, sans oublier l’apport des sponsors des entreprises locales.

Ainsi, la 11e édition de ce grand rendez-vous du 4e art à Médéa a battu le record du fait  que ce festival a été le moins budgétivore et a pu également rassembler un grand nombre d’amoureux du théâtre de différents coins du pays avec succès en faisant profiter agréablement toutes les couches de la population de la région du Titteri avec de beaux spectacles variés et en affiche les humoristes et imitateurs Bessam et Tahar Safir. Une visite au village de Boghar, village natal de Hassan El Hassani, a été programmée à titre d’hommage à ce grand monument des 4e et 7e arts, léguant aux générations montantes un riche patrimoine culturel inestimable. Rendez-vous est pris pour la 12e édition l’an prochain.

A. Teta
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie