Régions Centre Actu Centre
 

Aïn Tagouraït : Un hôtel dans une localité côtière

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.07.17 | 12h00 Réagissez

L’investisseur nous avait affirmé qu’il avait fait face à toutes les difficultés pour voir son projet se concrétiser. Il s’agit d’un hôtel urbain de 28 chambres, pourvu d’un restaurant de 80 couverts.

L’investissement global avoisinait 650 millions de dinars. Il aura fallu 24 mois pour le construire. L’hôtel emploie actuellement 30 personnes à titre permanent. «Le personnel dans son écrasante majorité habite Aïn Tagouraït», explique le patron, «si les autorités de wilaya m’accordent un espace devant l’hôtel que je compte transformer en terrasse durant la saison estivale, je vais atteindre un effectif de 100 employés». La localité côtière de Aïn Tagouraït (ex-Bérard) possède enfin son hôtel, très chic et aéré, avec une vue superbement agréable sur la mer et le Mont Chenoua.

«Mon agrément, je l’avais ramené à partir du ministère du Tourisme, j’avais fait face à beaucoup d’entraves, d’ailleurs je n’ai pas compris l’attitude de la direction du tourisme de wilaya», ajoute-t-il. Et de poursuivre : «Je vous avoue que c’est grâce à la ténacité de mon fils que je n’ai pas abandonné mon investissement.» L’opérateur a plein des idées dans sa tête pour créer des activités telles qu’un aquaparc, des balades en mer, barbecue géant et vente de glaces. Par ailleurs, soucieux de préserver les alentours propres, l’investisseur compte créer des toilettes publiques, à proximité de son hôtel, destinées aux clients qui seront transitaires dans son hôtel.

«Pour l’instant, j’attends la réponse de l’autorité de wilaya, car j’ai saisi l’administration par courrier, et je dois vous préciser que je veux agir dans la transparence totale et dans le respect de la réglementation», précise-t-il. L’investisseur annonce déjà la mise en service ces jours-ci de son établissement hôtelier, en pratiquant des tarifs de lancement en demi-pension, la chambre double (12 000 DA) et la suite (16 000 DA), pourvues de terrasses. Namymas, est le nom insolite de cet hôtel. 

M'hamed Houaoura
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie