Pages hebdo Santé
 

Chirurgie innovante de la cataracte et de la rétinopathie diabétique

Une intervention chirurgicale en dix minutes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le bloc opératoire à la clinique de Diar Saâda à Alger
Le bloc opératoire à la clinique de Diar Saâda...

Les techniques de la chirurgie de l’œil évoluent  de manière significative, vu l’évolution des nouvelles technologies.

Le secteur privé prend le dessus sur le secteur public en la matière. Doté de moyens techniques sophistiqués, avec un personnel qualifié, la clinique Diar Saâda, à Alger, multiplie les exploits grâce à une équipe motivée et performante. La dernière démonstration avec une maîtrise d’une nouvelle technique dans la chirurgie de la  cataracte, motif principal de consultation en ophtalmologie, a été faite vendredi en retransmission directe à partir de la clinique Diar Saâda, à Alger, en marge du 32e congrès d’ophtalmologie qui se déroulait au Centre international de conférences (CIC).

Dr Réda Adel, Dr Bounsis Yacine et Dr Sofiane Ouaret se sont  magistralement distingués  sous les yeux de centaines de congressistes, en réalisant des  interventions chirurgicales de haute technologie, une première en Algérie. La première intervention a été réalisée par Dr Adel en dix minutes sur une sexagénaire souffrant d’une cataracte assez dense. «Il s’agit d’une cataracte dure.

Cette intervention est réalisée avec un appareil de dernière génération, le Stellaris active de Bauch&Lomb», a expliqué Dr Slimane Mohabedine à l’assistance, tout en présentant les trois prochains cas, dont une rétinopathie diabétique, une cataracte et un trou maculaire.  «La technique phaco chop consiste en une micro incision de  1,8 mm pour l’introduction de l’implant après avoir enlevé le cristallin. Avec cet appareil nous travaillons dans la sécurité totale avec  une forte stabilité de la chambre  et les résultats  sont satisfaisants.

La vision est nettement améliorée», souligne Dr Adel, en précisant qu’avec cette technique les risques de complications, tels que l’astigmatisme post-opératoire et les infectons sont réduits. Dr Ouaret est, quant à lui, partisan du slogan «Diviser pour régner». Il procède avec une autre technique pour traiter la cataracte. «C’est comme si j’avais  un rocher que je  dois extraire. Je le creuse au niveau du centre en le cassant en deux, puis je traite. Comme ça je travaille à l’aise. Il s’agit de la technique Stop and chop», nous a-t-il expliqué.

La rétinopathie diabétique  compliquée est la spécialité du Dr Bounsis. Il excelle, au  même titre que ses collègues, en utilisant cet appareil qui lui permet, a-t-il expliqué, de réaliser son intervention chirurgicale dans un délai très réduit, tout en évitant aux patients des complications, tels que le risque infectieux.

«La vitesse de la coupe avec cet appareil monte jusqu’à 5000 coupes par minute. Ce qui permet de raser la rétine sans la  déchirer et le patient peut récupérer entre 1 et 2% de sa vue», explique-t-il. Pour  Dr Adam Raphaël, du Centre national hospitalier  d’ophtalmologie 15/20, les techniques chirurgicales se sont réellement développées en Algérie, notamment dans le privé, avec les nouvelles technologies. «Ma venue  ici à la clinique est d’abord à titre amical et puis pour partager mon expérience  et les nouvelles techniques dans la chirurgie de la rétine, notamment le trou maculaire.

Il s’agit d’un trou  dans le fond de l’œil, la zone la plus importante de la vision. Le patient souffre d’une baisse  de l’acuité visuelle de près, avec des déformations des lignes. La technique consiste donc à retirer le gel épars et à reboucher le trou avec un gaz. On arrive à boucher 95% des trous avec une amélioration de la vue.

Les patients arrivent à récupérer 3 lignes d’acuité visuelle», a-t-il mentionné. Dr Mohabeddine n’a pas manqué de féliciter son équipe pour le travail accompli avec beaucoup de sérieux et dévouement. Ces interventions présentées en live sont une opportunité pour les jeunes ophtalmologistes de s’imprégner des nouvelles techniques chirurgicales de la cataracte et de la rétinopathie diabétique, motifs de consultation en nette augmentation dans notre pays.

Cette activité , a-t-il souligné,  s’inscrit dans le cadre de la formation médicale continue au profit de ces jeunes ophtalmologistes, afin de les amener à se familiariser avec les nouvelles techniques de chirurgie qui évoluent de manière significative tout en mettant en exergue l’aide accordée par les laboratoires Bauch & Lomb pour la réalisation de toutes ces interventions chirurgicales en mettant à la  disposition de la clinique un matériel performant.   

Djamila Kourta
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie