Pages hebdo Santé
 

Chirurgie de l’œil

Un nouvel appareil pour une meilleure efficacité

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.04.17 | 12h00 Réagissez

La rétinopathie diabétique et la cataracte constituent les principaux motifs de consultation en ophtalmologie.

De grands progrès ont été effectués ces dernières années, notamment en chirurgie, avec le développement de nouvelles techniques et d’appareillages sophistiqués. La chirurgie de la cataracte est l’intervention la plus fréquente, avec des résultats généralement satisfaisants. C’est ce qui fait l’engouement des spécialistes à perfectionner cette technique qui est devenue une opération presque automatisée : ultrasons, laser, etc. La clinique Diar Saâda d’Alger, reconnue comme un des centres les plus spécialisés en ophtalmologie en Algérie, a organisé, jeudi dernier, en collaboration avec les laboratoires Bausch et Lomb, une journée de chirurgie en live dont le programme opératoire est la chirurgie de la cataracte et la chirurgie vitro-rétinienne, avec un nouvel appareil, le Stellaris active en présence de nombreux ophtalmologistes, dont le doyen, le Pr Djennas.

Les interventions chirurgicales effectuées par deux jeunes chirurgiens ont été commentées en simultané du bloc opératoire à la salle de diffusion avec Dr Slimane Mohabeddine et d’autres chirurgiens, qui ont déjà utilisé cet appareil, dont le bénéfice est triple, à savoir la sécurité, la stabilité et l’efficacité, a tenu à souligner  Dr Mohabeddine. « Cette journée s’inscrit dans le cadre de la formation continue au profit des jeunes ophtalmologistes afin de les amener à se familiariser avec les nouvelles techniques de chirurgie qui évolue de manière significative. Le débat sera donc animé avec des experts en interactif afin de discuter des performances avec les experts. Il est important aujourd’hui d’assurer une relève et d’accroître la courbe d’apprentissage», a-t-il souligné. Pour Dr Réda Adel, jeune chirurgien à la clinique, la chirurgie de la cataracte est assez fréquente. «L’opération de la cataracte consiste à enlever le cristallin, devenu opaque, et à le remplacer par un implant.  cet appareil procure un confort chirurgical assez recherché par les chirurgiens et comporte des options pour une meilleure manipulation et qui facilitent la tâche aux chirurgiens, notamment les débutants», a-t-il précisé, et d’ajouter que le plus important est surtout l’efficacité. «Nous utilisons des ultrasons doux qui évitent les désagréments et le risque infectieux est moins important». Pour Dr Yacine Bounsis, spécialiste de la rétine chirurgicale, également à la clinique, il signale qu’avec ce nouvel appareil on opère plus rapidement avec une micro-incision.

« L’intervention sur la rétine se fait donc avec moins de complications. La vitesse de coupe qui monte jusqu’à 5000 coupes par minute permet de raser la rétine sans la déchirer», a expliqué Dr Bounsis, qui a estimé que dans le cas de la rétinopathie diabétique, on arrive à récupérer entre 1 et 2% de la vue, ce qui permet au patient d’être autonome, d’où l’intérêt de prendre en charge ces complications le plus tôt possible pour avoir de meilleurs résultats. Les intervenants ont signalé que cet appareil, le Stellaris active, facile à manipuler, permet surtout l’apprentissage.

Djamila Kourta
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...