Pages hebdo Santé
 

Système d’Information Hospitalier Adapté aux TIC

Pour une meilleure gestion des médicaments

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.05.17 | 12h00 Réagissez


Un nouveau logiciel, permettant à la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) d’être en liaison directe avec les établissements de santé publique et d’assurer une meilleure gestion des stocks de médicaments, est en cours d’élaboration dans le cadre de la mise en place du système d’information sanitaire Sihatic (Système d’information hospitalier adapté aux TIC) du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, en collaboration avec le ministère des TIC. Ce qui permettra, selon le directeur général de la PCH, M. Ayad, d’«avoir une meilleure traçabilité d’un produit pharmaceutique, que ce soit au niveau de la PCH ou au niveau des hôpitaux». Ainsi, un appel d’offres a été lancé et un cahier des charges a été élaboré. L’information a été donnée en marge des travaux de la seconde édition de l’Hôpital Pharma, qui s’est déroulée la semaine dernière à Alger. Ce système informatique offre aux différents intervenants, et particulièrement à la PCH, l’opportunité de développer des applications assurant en temps réel la gestion des stocks, la prévention des péremptions et les commandes en ligne, a indiqué M. Rezgui, secrétaire général du ministère de la Santé, dans son allocution d’ouverture.

«Cette opportunité concerne aussi les gestionnaires des hôpitaux et des services de pharmacie, qui pourraient non seulement suivre le cheminement du médicament jusqu’au lit du patient grâce à l’ordonnance électronique, mais aussi d’obtenir rapidement les données nécessaires à l’évaluation médico-économique de chaque service en matière de consommation pharmaceutique», a-t-il souligné. Les référents réglementaires mis en place pour assurer la disponibilité et la circulation des médicaments en milieu hospitalier ont montré leurs limites et doivent être impérativement revus sur la base de meilleurs standards, a-t-il encore relevé. Et d’ajouter : «Il est, en effet, inadmissible de ne pas pouvoir évaluer, avec précision, le devenir final du médicament qui sort du service de la pharmacie, tout comme on ne peut pas accepter qu’il y ait péremption d’un médicament dans un hôpital, alors qu’il est fortement demandé dans un autre hôpital.» Pour les organisateurs de cette manifestation, Hôpital-Pharma est une occasion aux professionnels de la santé pour communiquer, former et informer dans les domaines du management hospitalier et pharmaceutique, de l’évaluation médico-économique des innovations et de la recherche biomédicale. «Une des propositions est justement de mettre en place une formation adaptée à notre réalité. Il s’agit d’un diplôme universitaire en pharmaco-économie qui permettra de nous lancer dans des études en pharmaco-économie et avoir des référents internationaux», a indiqué M . Hadjadj. 
 

Djamila Kourta
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...