Pages hebdo Santé
 

Grippe Saisonnière

La campagne de vaccination débutera le 15 octobre prochain

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 24.09.17 | 12h00 Réagissez

La campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière débutera le 15 octobre prochain et s’étalera sur toute la période
automno-hivernale.

Une quantité conséquente de doses de vaccin a été importée par l’Institut Pasteur d’Algérie, conformément aux recommandations du comité d’experts, soit 2 500 000   doses de vaccin.

Une quantité prévue pour justement assurer une meilleure couverture vaccinale et répondre à tous les besoins, notamment les personnes à risque et les malades chroniques, signale-t-on au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, tout en rappelant que la vaccination n’est pas obligatoire. Mais elle demeure recommandée aux personnes exposées au risque de complications suite à la grippe, à savoir les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et les enfants présentant une pathologie chronique, les cardiopathies, les affections pulmonaires chroniques, les affections métaboliques (diabète, obésité...), rénales et les femmes enceintes. La vaccination est gratuite dans les structures de santé pour toutes les personnes concernées, rappelle le ministère de la Santé. Le vaccin est également remboursé pour les personnes âgées de 67 ans et plus.

Un large dispositif de communication multi spots sera lancée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, à partir du 8 octobre prochain, afin de lancer la campagne de vaccination. Des spots publicitaires, sur des chaînes de télévision et radio seront diffusés durant une dizaine de jours. Il est également question de l’habillage des bus dans cinq grandes villes avec le placement de 50 000 affiches dans les administrations de proximité (mairies, bureaux de poste et structures de santé publique et privée et pharmacies). La sensibilisation du personnel médical pour la déclaration et ne pas négliger des cas de grippe compliqués est l’un des aspects importants dans le dispositif de prise en charge, a-t-on ajouté.

Par ailleurs, comme chaque année, l’Institut national de santé publique (INSP) et le laboratoire de référence de la grippe de l’Institut Pasteur d’Algérie surveilleront l’évolution de l’épidémie durant toute cette période hivernale, afin d’identifier la souche de chaque cas de grippe qui va se présenter et s’assurer de la compatibilité avec le vaccin actuellement sur le marché. Comme il est aussi prévu d’actualiser le dispositif de prise en charge des cas de grippe compliqués. A noter que la grippe saisonnière considérée bénigne risque parfois de causer de nombreuses complications chez certaines personnes atteintes de pathologie chroniques. C’est pourquoi les spécialistes insistent sur l’importance de se faire vacciner d’autant que les souches du virus ne sont pas toujours les mêmes.

Djamila Kourta
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...