Pages hebdo Santé
 

Médecine physique et de réadaptation

Huitième congrès de la Samer

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.10.17 | 12h00 Réagissez

La Société algérienne de médecine physique et de réadaptation (Samer) organise les 27, 28 et 29 octobre son 8e Congrès national à l’Ecole d’hôtellerie et de tourisme de Aïn Benian

Plus de 400 congressistes, venant de toute l’Algérie, ont déjà confirmé leur participation à cette rencontre scientifique qui verra, en outre, la présence d’invités de la Tunisie, du Maroc, de la Suisse et de la France.

90 communications orales et affichées, 19 conférences et 2 ateliers pratiques sont au programme. Un programme qui s’adressera non seulement aux médecins spécialistes en MPR, mais aussi à leurs collaborateurs kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychologues, orthophonistes et qui sera dominé par l’étude multicentrique réalisée à travers les services de MPR d’Algérie. Cette étude a porté sur la pathologie de la paralysie cérébrale, qui est de par le monde la première cause de handicap chez l’enfant. Cette pathologie est différemment appelée : retard psychomoteur IMC, IMOC (insuffisant moteur), et présente différents tableaux cliniques.

Elle touche environ deux nouveau-nés sur mille naissances dans les pays développés, alors qu’en Algérie, il n’existe pas de statistiques officielles. Avec un million de naissances par an en Algérie et si on compare avec les chiffres européens, le calcul est très vite fait, plus de 2000 cas par an, soit cinq à six nouveaux cas par jour.

Ce qui est considérable. Le problème de la prise en charge à vie se pose aussi bien pour les parents que pour les thérapeutes. Le fardeau est lourd en effet et nécessite de gros moyens qui n’existent actuellement pas malgré les efforts entrepris en ce sens. Pour les organisateurs, cette étude multicentrique se veut être une évaluation sans complaisance de la prise en charge de cette pathologie en Algérie. Cette prise en charge a beaucoup évolué. Beaucoup de médecins spécialistes en MPR des services de proximité et des moyens médicamenteux nouveaux y sont engagés, mais cela reste très insuffisant eu égard  à l’absence d’équipes multidisciplinaires sur tout le territoire national, surtout à la demande des parents souvent mal renseignés sur cette pathologie et condamnés au nomadisme médical à travers le territoire national et à l’étranger.

Des recommandations sont attendues, elles seront comparées à celles de la France et de la Tunisie qui seront présentes. Beaucoup d’autres sujets seront abordés. Ils concerneront le problème des différentes formes de la douleur vues en milieu de médecine physique et de leur prise en charge.

L’appareillage des amputés post-diabétiques de plus en plus nombreux sera abordé lors d’une session prévue à cet effet. Deux ateliers sont au programme, ils seront d’ordre pratique et concerneront les collaborateurs des médecins physiques pour des mises à niveau.
Le premier concernera les praticiens du sport et les kinésithérapeutes. Il concernera les moyens de contention de la cheville et du genou très utilisés en pratique courante dans les laxités de ces deux articulations. Cet atelier sera dirigé par un kinésithérapeute français référent dans le domaine du sport de haut niveau.

Le deuxième atelier sera consacré à la prise en charge de la paralysie cérébrale. Il sera dédié aux psychologues, psychomotriciens et à tout praticien intéressé par cette pathologie. Il sera dirigé par la doyenne des psychomotriciens en Algérie. Ce congrès sera sans nul doute un excellent moment de retrouvailles de la famille des médecins physiques, mais surtout un terrain de progression et de mise à jour des connaissances pratiques et théoriques.

M. R.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...