Pages hebdo Magazine
 

Liaison maritime Mostaganem-Valence

Viva España !

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.08.17 | 12h00 Réagissez

La liaison maritime régulière entre Mostaganem et Valence (Espagne), assurée régulièrement par la compagnie nationale, Algérie Ferries , et espagnole, Balearia, est très fréquentée par les nationaux résidents et ceux établis en France.

Une année après sa mise en service, elle est devenue une desserte privilégiée pour beaucoup de voyageurs issus de l’ouest, du centre et même de l’est du pays, comme nous avons pu le constater lors de notre récente traversée.

Nombre d’entre eux sont des familles algériennes, qui se rendent chaque année sur les côtes espagnoles pour les vacances d’été, notamment à Valence, Benidorm, Barcelone et Alicante.
Même nos compatriotes établis en France, qui avaient l’habitude de transiter par le port de Marseille, fréquentent de plus en plus cette liaison, inaugurée, faut-il rappeler, en mars 2016, en plus de celle (occasionnelle) reliant Mostaganem à Alicante. Malgré la forte affluence enregistrée en cette fin de saison estivale et à quelques jours de la fête de l’Aïd El Adha, douaniers et policiers aux frontières, à la gare maritime de Mostaganem, s’acquittent fort bien de leur mission ô combien difficile.

C’est l’avis des passagers interrogés, qui se réjouissent autant de la qualité de l’accueil réservé que des efforts consentis par les éléments des Douanes et de la PAF pour réduire le temps d’attente à l’arrivée et au départ de chaque navire.

«Il y a une parfaite coordination entre les deux corps, comme l’atteste la fluidité  du passage constatée avec la mise en place d’un couloir vert pour les familles. Parfois nous recevons deux navires bondés de voyageurs et de véhicules, et ce, à une demi-heure d’intervalle seulement, mais nous arrivons à gérer la situation», nous diront des responsables à la douane et à la PAF. Mieux encore, des brigades itinérantes de ces institutions effectuent les formalités d’usage à bord des navires durant la traversée, ce qui contribue encore à  alléger les procédures d’embarquement et de débarquement des passagers.

De son côté, la compagnie espagnole Balearia a  introduit deux nouveaux services à bord, à savoir la souscription d’un contrat d’assurance pour véhicule, et la vente de cartes SIM pour les téléphones portables.
Ces opérations se faisaient auparavant à l’arrivée, avec tout  ce que cela impliquait comme attente et contraintes. La traversée entre Mostaganem et Valence dure en moyenne 13 h, avec arrivée dans la ville espagnole à 7 h 30 .

Les formalités sont accomplies plus tôt dans des conditions normales, mais tous les passagers doivent se soumettre à  la prise de leurs empreintes digitales au niveau des guichets de la police aux frontières. Seul point noir cependant, la zone d’attente pour l’embarquement des voyageurs à destination de Mostaganem est pleine  de détritus, à cause surtout de l’incivisme de nos concitoyens.
Le spectacle est désolant et doit interpeller nos autorités consulaires en Espagne. «Hola, hola !», c’est le salut devenu coutumier dans la bouche des Espagnols, hommes et femmes, même pour les personnes qu’elles ne connaissent pas. Ils sont donc très hospitaliers et toujours aussi accueillants avec les étrangers, qu’ils soient européens ou algériens.

Ceux qui ont eu la chance de s’y rendre, ne sont pas près d’oublier leurs vacances dans ce beau pays.
 

Ahmed Yechkour
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie