Pages hebdo Magazine
 

Smartphones en Algérie

Samsung lance une usine d’assemblage

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 13.12.17 | 12h00 Réagissez

Le constructeur sud-coréen Samsung a annoncé, lundi dernier, lors d’une cérémonie à Alger, le lancement de son usine d’assemblage de smartphones en Algérie, en partenariat avec son distributeur Timecom.

L’événement très attendu intitulé «Samsung Fi Bladi» a été animé par la talentueuse chanteuse d’andalou, Lila Borsali. Riadh Attouchi, directeur de Corporate Marketing Samsung Algérie, a déclaré : «Nous sommes ici ce soir pour célébrer une nouvelle ère dans le partenariat qui lie Timecom à Samsung, mais aussi une nouvelle ère pour Samsung en Algérie. Un projet sur papier il y a quelques mois est devenu une réalité aujourd’hui.

Depuis le début du partenariat entre Samsung et Timecom, nous avons tenu à offrir au consommateur algérien des produits d’exception qui répondent à ses attentes.» Pour lui, cette nouvelle expérience présente un nouveau challenge : «Nous œuvrons depuis deux ans à retravailler notre stratégie, à affiner notre vision et à redévelopper notre communication. En passant d’un contenu totalement international à un contenu 100% algérien. Nous sommes plus que fiers de lancer Samsung fi bladi.» Il s’agit essentiellement d’être en adéquation avec la politique des autorités algériennes visant à promouvoir et encourager la production nationale afin de réduire la facture d’importation de la téléphonie. En même temps, il est indispensable d’acquérir le savoir-faire et la maîtrise technologique, ce qui a amené à signer ce contrat de licence avec un leader mondial.   

Le projet, réalisé à 100% sur fonds propres, consiste dans un premier temps en la création d’une unité de montage de téléphones portables de marque Samsung, et en deuxième phase, en la fabrication de certains composants et la création de quelques industries auxiliaires afin d’atteindre un taux d’intégration plus poussé. La capacité de production prévue est de l’ordre de 1,5 million de téléphones la première année, cette production évoluera progressivement pour atteindre les 2,5 millions à partir de la deuxième année.

Cette quantité constituera une substitution partielle à l’importation, en espérant répondre aux demandes du marché algérien et produire made in bladi dans les années à venir sans recourir à l’importation. L’usine se situe dans la zone industrielle de Rouiba sur un terrain de 2 hectares, composée principalement de lignes de production de 3600 m2, d’espaces de stockage et de logistique. Elle a permis la création de 220 emplois directs dans sa phase de lancement, constitué principalement d’ingénieurs et de techniciens supérieurs qui ont bénéficié d’une formation sur site par les spécialistes de Samsung sur des équipements de dernière génération.

Le but est aussi de participer au développement de l’écosystème des télécommunications et du numérique en Algérie en assurant un transfert technologique. Cette usine d’assemblage est la seconde dans le monde, après celle d’Argentine, cela démontre l’intérêt de Samsung relatif au potentiel du marché algérien et à sa ressource humaine. Ces efforts ont permis de lancer les premiers smartphones de la gamme Galaxy J 2017 le J7 Pro, J3 Pro, J7 Prime, J7 Core et le Grand Prime Plus «Assemblé en Algérie».

 

Kamel Benelkadi
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie